Le Rire

5588 mots 23 pages
faistasynthese
Aller au contenu principal
Accueil
A propos

21 octobre 2011 · 12:40
Le Tartuffe, Molière
« Castigat ridendo mores », il faut corriger les mœurs par le rire !
Injonction de Molière qui en fait la ligne directrice de son œuvre. A travers les péripéties drôles de ses personnages c’est une violente critique que fait le dramaturge de sa société à travers des thèmes récurrents.
– Parmi les thèmes abordés dans la pièce, l’hypocrisie en est le plus important. On peut classer Le Tartuffe dans la lignée des autres pièces de Molière, destinées à dépeindre et ridiculiser un vice (comédie de caractère). Molière précise dans son introduction que son objectif premier est de dépeindre « un méchant homme ». Il précise en outre que « l’hypocrisie est dans l’Etat, un vice bien plus dangereux que tous les autres ». Un hypocrite est une personne dont les actes camouflent la pensée. Tartuffe est un personnage qui ne révèle pas ses sentiments intérieurs. Molière va donc pendant deux actes présenter Tartuffe au travers des descriptions qu’en font les autres personnages sans jamais le montrer sur scène. Son objectif est que le spectateur se fasse une opinion du personnage avant que celui-ci n’apparaisse. Dès la première scène, le personnage est campé, décrit par Damis comme un « cagot de critique », par Dorine comme « un gueux, qui quand il vint n’avait pas de soulier » et qui se comporte en maître, un hypocrite et un jaloux, un goinfre et un bon vivant (scène IV). Orgon lui le voit comme un humble, un doux, priant avec de grands soupirs, refusant l’aumône et se chargeant de tous les péchés, un être vertueux combattant tous les vices. Sous cette humilité se cache un ambitieux qui a pris le pouvoir dans la maison d’Orgon. Ainsi la double facette du personnage est présentée et quand Tartuffe paraît, le spectateur connait déjà la duplicité de ce faux dévot et se demande seulement comment les honnêtes gens vont réussir à mettre à jour sa supercherie. Son attirance pour

en relation

  • Le rire
    1468 mots | 6 pages
  • Rire
    757 mots | 4 pages
  • Le rire
    428 mots | 2 pages
  • Le rire
    1588 mots | 7 pages
  • Le rire
    696 mots | 3 pages
  • Le rire
    311 mots | 2 pages
  • Le rire
    438 mots | 2 pages
  • Le Rire
    326 mots | 2 pages
  • Le rire
    780 mots | 4 pages
  • Rire
    894 mots | 4 pages