Le rite

Pages: 5 (1058 mots) Publié le: 20 mars 2013
Il existe deux interprétations du rite, l’une étant un ensemble de règles et de cérémonies d’ordre religieux, l’autre définit le rite comme une manière habituelle de faire. Dans les deux cas, le rite présente un caractère répétitif, bien connu des personnes concernées, et propre à une société donnée… Des chercheurs en relations interpersonnelles et psychanalystes se sont penché sur le sujet, afinde nous éclaircir sur le sens du rite et son rôle au sein d’une culture. Ainsi, le professeur JEAN MAISONNEUVE nous apporte une analyse sur les rituels ; le document 2 est un extrait de son ouvrage intitulé Les Rituels, issu de la collection « Que sais-je ? » n°2425, 4e édition, paru en 1988 chez PUF, dans lequel il attribue trois fonctions majeures aux rituels. Sept ans après, en 1995, leprofesseur CLAUDE RIVIERE propose une approche similaire sur les rituels de la vie quotidienne depuis l’enfance, dans son œuvre Les Rites profanes également publié par PUF, tel que nous pouvons le lire dans le document 4. La même année, MARC GUERRA sort une illustration qu’il a nommé Altérité, le document 5 représente deux individus qui échangent des salutations. Le document 1, extrait de l’essai deBORIS CYRULNIK, Les nourritures affectives, sorti en 1993 dans les éditions Odile Jacob, est une étude sur les rituels de salutations et les gestes qui les accompagnent. Le document 3 qui date de 1771, provient du récit de BOUGAINVILLE sur son Voyage autour du monde, seconde partie, chapitre III, « La découverte de Tahiti » à l’intérieur duquel il relate son séjour parmi le peuple Tahitien et sestémoignages sur leurs traditions. A partir de ce recueil de documents, nous verrons les usages du rite, d’abord comme tradition et coutume, ensuite comme habitudes c’est-à-dire les codes de conduites de la vie quotidienne. Enfin, nous verrons que les rituels permettent l’échange et renforcent le sentiment d’appartenance à un groupe. *** Selon MAISONNEUVE, les rituels ont trois fonctions principales.Les deux premières, qu’il qualifie de conscientes chez les groupes, concernent le spirituel et les croyances religieuses. Les sujets ont recours à d’anciens usages et préalablement ancrés dans chaque culture, pour invoquer des divinités afin d’obtenir des faveurs considérées comme libératrices d’angoisses et de craintes. Ces usages sont souvent des cérémonies collectives, des célébrations, ou desimples superstitions suivant les croyances à l’existence de forces bienveillantes ou malveillantes. Ces pratiques consistent à vouer un culte à quelque divinité, des objets ou des personnes. Un exemple typique de ces rituels est le deuil, tel que le raconte BOUGAINVILLE dans son témoignage sur les traditions Tahitiennes. Il les voit comme un peuple très superstitieux et avoue être surpris par leurtendance à faire les choses en rapport aux divinités qu’ils admettent. Les pratiques totalement différentes des nôtres nous paraissent étranges et incompréhensibles du fait que nous ne les connaissons pas. Car chaque société possède ses manières de faire connues de ses membres, qui vont les inscrire dans leurs habitudes et les respecter quand les circonstances l’exigent. Au-delà de son sensreligieux, le rite est un ensemble de comportements ordinaires de la vie quotidienne. RIVIERE explique en ce sens que c’est ensemble de codes établis par la société dans laquelle on évolue. Ces codes sont acquis dès l’enfance, vers quatre ans précise-t-il, où l’être humain manifeste un besoin d’échange et de partage avec son entourage. Ce sont des normes préconçues avec un principe générald’organisation, suivant un respect des valeurs morales. MAISONNEUVE classe cette forme du rite dans sa « Fonction de communication et de régulation » qu’il qualifie d’inconscient. En effet, ce sont des formules et gestes répétitifs qui deviennent une routine, tels que la politesse, l’attitude en public, les fêtes, les jeux, etc. Dès lors que l’individu reçoit une éducation et échange avec ses pairs, il agit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le rite de passage
  • Rite dans le jeu
  • Gou rite
  • Rite de passage
  • Le rite sociale
  • Rite maconnique
  • Rite de passage
  • Dissert de philo ve rite

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !