Le roman de la momie - théophile gautier - la découverte de tahoser

7176 mots 29 pages
INTRODUCTION:

C’est entre des chevelures d’or et des parfums d’Orient que le cœur du « bon Théo » tanguait. De large en large, il s’évaporait vers l’écume exotique de la vague Orientaliste du XIXème siècle. De Flaubert à Baudelaire, en passant par Nerval et Hugo, les pères du Romantisme se sont laissés enivrer par le plus délicieux et ambitieux des voyages. Celui de la quête de rivages lointains et peu connus, un monde où sensualité, liberté des corps et des pensées sont à l’honneur. C’est ainsi que « l’Orient a été créé par l’Occident » et pour Edward W. Said : « l’Orient a presque été une invention de l’Europe, depuis l’Antiquité lieu de fantaisie, plein d’êtres exotiques, de souvenirs et de paysages obsédants, d’expériences extraordinaires ». Les fresques de l’Empire du Levant ont été peintes et sont devenues des contes où les fantasmes d’un ailleurs au caractère Merveilleux se sont propagés dans tout l’Occident dès le IIème siècle avant J-C : «aucun ambitieux ne pouvait ignorer qu’Hérodote, l’historien, le voyageur, le chroniqueur à la curiosité inépuisable, et Alexandre, le roi guerrier, le conquérant scientifique, étaient déjà passé par là ». Nous comprenons en cela, que les déserts éveillent les sens. L’homme avide de pouvoir, dont Napoléon Bonaparte avec son expédition en Egypte de 1798, se cogne aux mirages d’un Orient mouvant et ce, depuis plus de mille et une nuits. C’est ainsi qu’une passion enivrante emballe la société française et en particulier les bourgeois qui, dans leurs salons, n’hésiteront pas à se vêtir des plus beaux atours dignes des émirs. Les arts se mêlent au mouvement et se laissent aller à la liberté des gestes et des pensées. La littérature et la peinture s’orientent vers des voyages imaginaires où écrivains et peintres fantasment sur les paysages et la poéticité d’un royaume encore inconnu. Ils s’approprieront les images topiques d’un pays encore obscure, dans des romans à la fois historiques et fantastiques. C’est ainsi que la

en relation

  • La découverte de la momie. th. gautier
    7057 mots | 29 pages
  • Le roman de la momie
    1028 mots | 5 pages
  • Analyse de "Le roman de la momie" de Gautier
    1728 mots | 7 pages
  • roman de la momie
    303 mots | 2 pages
  • Caius
    56763 mots | 228 pages
  • La_Litterature_francaise
    246784 mots | 988 pages
  • la litterature française pour les nuls
    246771 mots | 988 pages