Le roman de renart

Pages: 12 (2793 mots) Publié le: 11 janvier 2013
Français – Introduction à la littérature médiévale

Analyse de texte

Le Roman de Renart

La confession de Renart à Grimbert : I, v.1022-1142


Analyse de texte : la confession de Renart à Grimbert : I, v. 1022-1142

Le roman de Renart contient plusieurs confessions, nous allons étudier en quoi cette forme littéraire
est utile au texte et quel est l’usage que Renart en fait. SelonJean Subrenat, son atout principal est :
Rappeler au public des événements passés et, par la même occasion, créer un facteur d’unité entre les diverses branches du roman ; or que se passe-t-il dans le Roman de Renart sinon des ruses ou des crimes du goupil ? Et qui est mieux placé pour les remettre en mémoire sinon le pécheur lui-même ?

C’est pourquoi la confession renardienne consistegénéralement en une énumération des nombreux méfaits du goupil. Elle est donc un prétexte pour Renart de se vanter de ses crimes.
Ce passage se situe dans la première branche du Roman de Renart, dans le cadre du procès de Renart initialement intenté par Isengrin mais qui ne va pas tarder à viser l’entier des méfaits du goupil. Isengrin se plaint à Noble de l’adultère commis par sa femme avec Renart, orNoble ne tient pas particulièrement à donner suite à ces accusations car il préfère que la paix règne dans le royaume. Mais lorsque Pinte porte plainte pour le meurtre de sa sœur, le roi ne peut plus fermer les yeux, il est de son devoir de punir Renart. Il envoie alors Brun l’ours afin qu’il le ramène au château pour être jugé. Mais la ruse de Renart l’emporte et il trompe le pauvre ours quirevient au château seul et blessé. Noble envoie alors Tibert mais le scénario est identique. Est alors envoyé Grimbert ; ce dernier sait bien de quoi Renart est capable et prend donc ses précautions pour s’assurer de la réussite de sa mission. Il demande une lettre officielle au roi et prend soin de manger avant de partir afin que le goupil ne puisse pas jouer avec sa faim. Renart le suit et c’estsur leur chemin pour la cour que se dernier se confesse à son cousin.
Nous avons défini plus haut que Renart employait la confession dans le but de se vanter mais en nous penchant plus attentivement sur la confession qu’il fait à Grimbert, nous observons que l’objet principal de son récit est Isengrin. Nous développerons donc cette analyse autour de la problématique suivante : Renart utilise laconfession comme un prétexte pour verbaliser la haine qu’il voue à son ennemi juré, Isengrin.
Pour démontrer cela, nous allons tout d’abord observer de quelle manière Renart construit son discours et dans quelle mesure Isengrin en fait partie.

Puis nous observerons, dans la seconde partie du passage, l’analogie entre Renart et un chevalier à travers laquelle nous pourrons lire une parodie degenre épique et finalement, nous nous pencherons sur le phénomène de la prière inversée.
Pour conclure cette analyse, nous comparerons ce récit, qui comme nous l’avons remarqué est principalement centré sur Isengrin, aux autres récits-confessions de Renart afin d’observer si cette focalisation est une constante ou non.

***

Au niveau formel, Renart emploie le schéma de la confession pourexprimer son aversion pour Isengrin. Ce schéma respecte attentivement celui que préconise le christianisme :
Renart exprime son désir de pardon. « Qar se ge vos di ma confesse Devant ce que la mort m’apresse, De ce ne pot venir nus max, Et, se je muir, si serai sax. Or entendez mes péchés !»
(v. 1025-1029) Grimbert l’exhorte : 
« Rent toi a moi verai confés. » (v. 1021) Renart lui expose sescrimes et le confesseur improvisé l’absout. « Il s’abaissa et cil l’asout Moitié romanz, moitié latin. » (v. 1106 – 1107).
Mais si la forme est respectée, on ne peut pas dire que le contenu le soit, il n’a effectivement rien à voir avec une quelconque contrition. Derrière ce déguisement, Renart s’amuse de ses péchés. « Ce n’est pas le repentir qui inspire Renart mais bien plutôt une joie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Roman de renart
  • Le roman de renart
  • Le roman du renart
  • le roman de renart
  • Le roman de renart
  • Roman de renart
  • Le roman de renart
  • le roman de renart

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !