Le roman du 17e siècle

Pages: 5 (1006 mots) Publié le: 8 janvier 2014
SEANCE 2
Le roman du XVIIe siècle

I. Classicisme

Courant littéraire : XVIIe siècle
Reprend les caractéristiques de l’art de la Grèce Antique
Honnête homme : l’idéal classique
Recherche de la perfection
Auteurs : Jean Racine, Pierre Corneille, Jean de La Fontaine, Molière, Nicolas Boileau

II. Mme de Sévigné

Naissance : 1626
Décès : 1696
Nom de naissance : Marie deRabutin-Chantal
Nationailté: Française
Oeuvre: Les lettres de Mme de Sévigné
1644: mariage avec Henri de Sévigné

III. La Princesse de Clèves

Roman, 1678 par Marie-Madeleine de La Fayette
Résumé : Mademoiselle de Chartres vient tout juste, à seize ans, d'arriver à la cour d'Henri II. Cette demoiselle est très vite remarquée par sa beauté sans égale, notamment par le Prince de Clèves et le duc deGuise. Conseillée par sa mère qu'elle admire énormément elle devient Princesse de Clèves. Malheureusement, elle n'éprouve que de l'amitié pour cet homme et tombe amoureuse du duc de Nemours. Cet amour sera réciproque mais la jeune fille, attachée aux valeurs que lui a transmises sa mère, est très vertueuse et respectueuse de son mari, elle n'assume absolument pas ce sentiment. Mais la présencefréquente de Monsieur de Nemours ne lui permettra pas d'oublier ce sentiment et elle en souffrira beaucoup. Cette passion infernale tuera sa mère et son mari. Une fois libre, elle ne cédera toujours pas à ses sentiments et se retirera dans un couvent, au grand désespoir de Monsieur de Nemours.
IV. Extraits

EXTRAIT 1 :

 Elle passa tout le jour des fiançailles chez elle à se parer, pour trouver lesoir au bal et au festin royal qui se faisait au Louvre. Lorsqu'elle arriva, l'on admira sa beauté et sa parure ; le bal commença et, comme elle dansait avec M. de Guise, il se fit un assez grand bruit vers la porte de la salle, comme de quelqu'un qui entrait et à qui on faisait place. Mme de Clèves acheva de danser, et pendant qu'elle cherchait des yeux quelqu'un qu'elle avait dessein de prendre,le Roi lui cria de prendre celui qui arrivait. Elle se tourna et vit un homme qu'elle crut d'abord ne pouvoir être que M. de Nemours, qui passait par-dessus quelque siège pour arriver où l'on dansait. Ce prince était fait d'une sorte qu'il était difficile de n'être pas surprise de le voir quand on ne l'avait jamais vu, surtout ce soir-là, où le soin qu'il avait pris de se parer augmentait encorel'air brillant qui était dans sa personne ; mais il était difficile aussi de voir Mme de Clèves pour la première fois sans avoir un grand étonnement.
   M. de Nemours fut tellement surpris de sa beauté que, lorsqu'il fut proche d'elle, et qu'elle lui fit la révérence, il ne put s'empêcher de donner des marques de son admiration. Quand ils commencèrent à danser, il s'éleva dans la salle un murmure delouanges.


EXTRAIT 2 :

- Hé ! croyez-vous le pouvoir, Madame ? s'écria monsieur de Nemours. Pensez-vous que vos résolutions tiennent contre un homme qui vous adore, et qui est assez heureux pour vous plaire ? Il est plus difficile que vous ne pensez, Madame, de résister à ce qui nous plaît et à ce qui nous aime. Vous l'avez fait par une vertu austère, qui n'a presque point d'exemple; maiscette vertu ne s'oppose plus à vos sentiments, et j'espère que vous les suivrez malgré vous.

- Je sais bien qu'il n'y a rien de plus difficile que ce que j'entreprends, répliqua madame de Clèves; je me défie de mes forces au milieu de mes raisons. Ce que je crois devoir à la mémoire de monsieur de Clèves serait faible, s'il n'était soutenu par l'intérêt de mon repos; et les raisons de mon reposont besoin d'être soutenues de celles de mon devoir. Mais quoique je me défie de moi-même, je crois que je ne vaincrai jamais mes scrupules, et je n'espère pas aussi de surmonter l'inclination que j'ai pour vous. Elle me rendra malheureuse, et je me priverai de votre vue, quelque violence qu'il m'en coûte. Je vous conjure, par tout le pouvoir que j'ai sur vous, de ne chercher aucune occasion...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • 17e siecle
  • Le 17e siecle
  • Le 17e siecle
  • Le théatre du 17e siècle
  • Le français au 17e siècle
  • des auteurs du 16e et 17e Siècle
  • Le théâtre au 17e siècle
  • Contexte du 17e siècle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !