Le roman policier

362 mots 2 pages
Le roman d’espionnage – a beau emprunter, à l’occasion, les procédés du roman policier, il est d’une autre nature que ce dernier. L’espion n’est jamais un véritables criminel, quoi qu’il fasse. Il accomplit une mission. S’il tue, c’est sur ordre. Les lois de la guerre, d’avance, le blanchissent, l’excusent, l’innocentent.(...) La guerre est un désordre accepté. C’est pourquoi le mystère, qui provient d’un désordre que nous refusons de toutes nos forces, qui semble tenir à la nature des choses, est incompatible avec la guerre.(...) Roman de guerre, le roman d’espionnage est avant tout un roman d’action, un roman d’événements, c’est-à-dire un feuilleton de cape et d’épée.

Le roman à énigme- dans ce type de roman policier , on passe de l’énigme à la solution par le moyen d’une enquête ». C’est un type de roman à deux histoires, la première étant le crime et la seconde l’enquête. Ceci constitue une structure duale, un affrontement intellectuel.
En remontant le temps, il faut partir de l’enquête pour reconstruire le crime qui est un fait isolé et scandaleux.. Dans le roman à énigme, ce n’est pas le crime qui est intéressant mais la clarté de l’enquête. Les émotions n’ont pas beaucoup d’importance, l’angoisse est souvent absente car dans ce roman l’accent est mis sur le jeu intellectuel.1

Le roman de suspense –est un roman à énigme auquel on rajouterait un travail sur la peur et sur la psychologie.(...) Dans ce type de romans, les descriptions statiques sont souvent peu nombreuses, les sensations décrites souvent très fortes, l’angoisse et le frisson toujours présents2.(...)

Le roman noir – est u roman policier qui fusionne les deux histoires ou, en d’autres mots, supprime la première et donne la vie à la second.Ce n’est plus un crime antérieur au moment du récit qu’on nous relate, le récit coïncide avec l’action (...) La prospection se substitue à la rétrospection. Il n’y a pas d’histoire à deviner, et il n’y a pas de

en relation

  • roman policier
    511 mots | 3 pages
  • Le roman policier
    1489 mots | 6 pages
  • Roman policier
    1531 mots | 7 pages
  • Roman policier
    1107 mots | 5 pages
  • Le roman policier
    1250 mots | 5 pages
  • Roman policier
    368 mots | 2 pages
  • romans policiers
    256 mots | 2 pages
  • Roman policier
    1172 mots | 5 pages
  • le roman policier
    9877 mots | 40 pages
  • Le roman policier
    358 mots | 2 pages