Le roman , réel

777 mots 4 pages
Sous un oeil languissant et pleurant à demisous un œil languissant et pleurant à demie
Sous un humble maintien, sous une douce face,Tu cache un faux regard, un éclair de menace,Un port enorgueilli, un visage ennemi.
Tu as de la douceur, mais il y a parmiLes six parts de poison ; dessous ta bonne grâce,Un dédain outrageux à tous coups trouve place.Tu aimes l’adversaire et tu hais ton ami,
Tu fais de l’assurée et tu vis d’inconstance, Ton ris sent le dépit. Somme, ta contenanceEst semblable à la mer qui cache tout ainsi
Sous un marbre riant les écueils, le désastre,Les vents, les flots, les morts. Ainsi fait la marâtreQui déguise de miel l’aconite noirci.
AUBIGNE THEODORE XVIème

EPIGRAMME
Je mourrai de trop de désir,Si je la trouve inexorable ;Je mourrai de trop de plaisir,Si je la trouve favorable.Ainsi je ne saurais guérirDe la douleur qui me possède : Je suis assuré de périrPar le mal ou par le remède. BENSERADE ISAAC XVIIème

AMOUR ,DIVIN RODEUR
Amour, divin rôdeur, glissant entre les âmes,Sans te voir de mes yeux, je reconnais tes flammes.Inquiets des lueurs qui brûlent dans les airs,Tous les regards errants sont pleins de tes éclairs…
C’est lui ! Sauve qui peut ! Voici venir les larmes !… Ce n’est pas tout d’aimer, l’amour porte des armes. C’est le roi, c’est le maître, et, pour le désarmer,Il faut plaire à l’Amour : ce n’est pas tout d’aimer !
DESBORDES-VALMORDE MARCELINE XVIIIème

Elévation XIXeme siecle
Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,Par delà le soleil, par delà les éthers,Par delà les confins des sphères étoilées,Mon esprit, tu te meus avec agilité,Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l'onde,Tu sillonnes gaiement l'immensité profondeAvec une indicible et mâle volupté.Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides;Va te purifier dans l'air supérieur,Et bois, comme une pure et divine liqueur,Le feu clair qui remplit les espaces limpides.Derrière les ennuis et les vastes

en relation

  • Le roman et le réel
    657 mots | 3 pages
  • Le roman est il conforme au réel ?
    963 mots | 4 pages
  • roman entre réel et idéal
    7070 mots | 29 pages
  • Le roman et ses personnages : imiter le réel
    1619 mots | 7 pages
  • Toursel, le roman et le réel (extrait)
    821 mots | 4 pages
  • Le roman est-il une reproduction du réel ou en est-il sa transfiguration ?
    649 mots | 3 pages
  • Pensez-vous que le roman soit une retranscription du réel ou sa transfiguration ?
    420 mots | 2 pages
  • Peut-on dire que le roman donne une image du réel?
    583 mots | 3 pages
  • Peut-on dire que le roman donne une image du réel ?
    1111 mots | 5 pages
  • Un personnage de roman doit-il être un être réel ?
    1244 mots | 5 pages