Le roman, "un miroir que l'on promène le long d'un chemin" ?

2046 mots 9 pages
Le roman, "un miroir que l'on promène le long d'un chemin" ?

La seconde moitié du XIXe siècle voit se développer une tendance littéraire : le réalisme. Elle vise à donner une représentation exacte, complète et éclairante de la réalité. C’est dans ce contexte que Stendhal dit, dans son roman Le Rouge et le Noir : « Un roman, c’est un miroir que l’on promène le long d’un chemin ». Cependant, il écrit aussi, paradoxalement, « toute œuvre d’art est un beau mensonge ». Ceci nous conduit à nous demander si les romans réalistes et naturalistes représentent vraiment la réalité exacte ou non. Pour répondre à cela, nous verrons, dans une première partie, pourquoi on peut dire que ces romans représentent bien la réalité. Nous étudierons ensuite les éléments qui trahissent cette réalité. Finalement, nous montrerons que cette réalité est bien représentée dans ces romans, mais avec des limites.

I. Les romans réalistes et naturalistes sont des miroirs de la réalité. 1. La représentation exacte du temps, des lieux et de la vie quotidienne 2. La réalité est reflétée avec le style qu’adoptent les auteurs
II. Cependant, la réalité n’est pas complètement représentée, mais transformée 1. Un choix s’impose 2. Ces romans sont porteurs d’une critique
III. Les romans réalistes et naturalistes sont donc une conciliation de réel et d’imaginaire 1. L’art du roman 2. L’illusion précise du vrai

Les romans réalistes et naturalistes sont en effet des miroirs de la réalité. On le voit tout d’abord avec la représentation exacte du temps, des lieux et de la vie quotidienne. Les auteurs réalistes et naturalistes renvoient souvent à des événements historiques de leur époque. Dans La Chartreuse de Parme par exemple, on assiste à la bataille de Waterloo. Ces auteurs font également référence à des lieux réels. Ainsi, dans l’Assommoir de Zola, le quartier de la Goutte d’or est précisément décrit, et le Boulevard de la Chapelle et

en relation

  • Le roman, "un miroir que l'on promène le long d'un chemin" ?
    321 mots | 2 pages
  • Un roman c'est un miroir que l'on promene le long d'un chemin
    511 mots | 3 pages
  • Un roman c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin
    290 mots | 2 pages
  • le roman est un long miroir que l'on promene tout le long d'un chemin
    625 mots | 3 pages
  • Introduction dissertation sur stendhal
    796 mots | 4 pages
  • L'eau, un besoin
    390 mots | 2 pages
  • Le roman : c’est un miroir que l’on promène le long du chemin stendahl
    1265 mots | 6 pages
  • Le roman est un miroir
    1363 mots | 6 pages
  • yridngjt
    477 mots | 2 pages
  • Disserte
    740 mots | 3 pages