Le roman

666 mots 3 pages
Le roman est un récit fictif qui s’inscrit dans une durée. Il est le plus souvent destiné à un lecteur idéal. En effet, ce genre de récit raconte une histoire longue, fictive ou réelle, mettant en scène différents personnages. Un personnage est un être imaginaire issu d'une œuvre et qui peut représenter les mœurs de la société. Afin que ces personnages aient plus de crédibilité auprès des lecteurs, l’auteur inscrits ceux-ci dans la réalité. L’imitation du réel prend alors place dans la littérature romanesque et atténue les frontières entre l’invention et le concret. Il est donc légitime de se demander si la tache du romancier lorsqu’il crée ses personnages ne consiste qu’à imiter le réel. Il est vrai que l’auteur s’inspire de la réalité pour concevoir ses protagonistes, néanmoins sa tache ne se restreint pas qu’à cela.

En effet, l’imitation du réel prend place lorsque l’auteur veut exposer sa vision de la société à travers ses personnages. Ils peuvent représenter plusieurs types humains ; par exemple dans le « Père Goriot », Eugène de Rastignac est un étudiant pauvre provincial qui se laisse porter par son ambition de conquérir la haute société. Aussi, dans ce texte, le romancier Balzac nous livre sa vison d’une société divisé et hiérarchisée où subsiste la rivalité ainsi que l’absence de valeurs traditionnelles. Les personnages romanesques peuvent donc symboliser les vices de la société comme dans « Eugénie Grandet » où le Père Grandet représente l’avarice où encore « La princesses de Clèves » qui est l’image de la fidélité absolue. L’auteur s’inspire notamment de ses souvenirs, de ses expériences ; dans « Le temps retrouvé » de Marcel Proust, roman autobiographique où l’auteur fait part d’une description rigoureuse d’une rencontre d’autrefois. Le lecteur se fait tout de suite un portrait exacte du personnage ce qui lui permet de mieux cerner celui-ci et peut donc transposer facilement le personnage de papier au personnage réel. Dans la création du

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages