Le roman

786 mots 4 pages
Ponge :

2) L'objet projection

Parti pris sur les choses ? Le poème est le lieu de projection d'idées et de sensations qui sont celles du poète. Parler de l'objet pour Ponge = désir de contact rassurant avec un objet matériel, à mettre en relation avec la crise du dégoût des objets de Ponge, déception devant les idées. Il faut se détourner des objets, désaffection a l'égard d'un "casse tête métaphysique". On va regarder de plus près pour répondre à l'absurdité de la condition humaine. C'est sa façon à lui de répondre à ce questionnement. Les res sont des riens pour lui. On parle des choses pour ne pas parler de l'homme car on ne veut pas ou on ne peut pas parler de l'homme. Mais en réalité, Ponge sait très bien que c'est "L"Homme qui est le but". Il y a donc un détour par l'objet. L'objet a une valeur mythologique mais indirecte. Certains objets quotidiens : les objets les plus nombreux sont ceux qui sont fabriqués par la main mais on a aussi bcp de végétaux, d'animaux plutôt petits, après les humains et enfin des minéraux. Privilégie la petite dimension. Et aussi des objets assez banales.

3) Le regard sur l'objet

Comme des petites images aux enfants parce que on découvre l'objet de manière naïve et ludique. Description pittoresque de la faune et de la flore. Pas seulement description mais aussi mode d'emploi de l'objet par ex comment ouvrir une huître. Qq fois l'objet est seul mais il peut être aussi intégré dans une anecdote. Phénoménologie de l'objet : la rigueur descriptive n'est qu'apparente. Contemplation et rêverie sur l'objet, pas seulement observation. Il peint aussi une représentation mentale de l'objet. Toutes les obsessions du poète reviennent sur l'objet notamment la mort et la destinée des choses. LA mort c'est l'usure, le vieillissement des organismes, la loi de la survie des espèces et méditation sur la transformation des choses. Si bien que l'objet devient un prétexte pur exprimer les pulsions du sujet et va permettre d'exprimer les

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages