Le roman

336 mots 2 pages
Le Roman
Introduction

Le roman est tout d'abord un r�cit fictionnel. N�anmoins les auteurs ont rattach� � la r�alit� ces personnages sortis de leur imagination, pour leur donner plus de force aupr�s du lecteur. Ils ont donc cherch� � att�nuer les fronti�res entre leur invention et la r�alit�.
Un roman est un miroir qui se prom�ne sur une grande route. Tant�t il refl�te � vos yeux l'azur des cieux, tant�t la fange des bourbiers de la route.
On peut donc se demander si la t�che du romancier, quand il cr�e des personnages, ne consiste qu'� imiter le r�el.
Dans un premier temps nous montrerons que le romancier s'inspire du r�el puis dans un deuxi�me temps nous verrons parfois les distorsions et pour finir nous mettrons en �vidence le faite que le personnage romanesque est une cr�ation personnel qui r�pond � un sujet artistique.

Certes le romancier s'inspire du r�el.
* C'est � dire pour le romancier de partir de son exp�rience. Le romancier n'a pas � aller chercher tr�s loin ses mod�les. Proust s'est inspir� de la vie mondaine de l'aristocratie parisienne. Quant � Zola, il s'est comport� en v�ritable journaliste, constituant des dossiers et se rendant sur le terrain pour rencontrer ce monde ouvrier si �tranger � sa condition bourgeoise.
* S'inspirer du r�el c'est s'inscrire dans une communaut� contemporaine. Mais le romancier peut aussi choisir l'appui d'une soci�t� historique : Balzac, dans le Chef-d'?uvre inconnu, a recouru � des personnages historiques du XVIIe si�cle comme Nicolas Poussin. Dans l'Homme qui rit, Hugo a plac� les aventures de Gwynplaine dans la soci�t� anglaise du XVIIe si�cle.
* Ce rattachement au r�el s'op�re surtout dans la psychologie. Il est important que le lecteur puisse se reconna�tre dans les personnages du r�cit, voire s'identifier � eux. Nicolas Poussin pr�sente l'enthousiasme et le jugement h�tif de la jeunesse. Gwynplaine �meut profond�ment par sa d�tresse ;

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages