le roman

Pages: 7 (1702 mots) Publié le: 14 septembre 2014
Le roman

Le roman ne connaît pas de limites, toujours il produit plus, toujours il se renouvelle que ce soit dans la forme ou même le fond. C’est pourquoi il intrigue, il nous intrigue. Sans cesse, on peut se demander : un roman montre-t-il la réalité ? C’est ce problème de la mimesis c’est-à-dire de la fiction représentant la réalité qu’aborde Marthe Robert dans Roman des origines, originedu roman quand elle écrit : " A strictement parler, en effet, tout est " feint " dans un monde créé de toute pièce pour être écrit : quelque traitement qu’elle subisse et sous quelque forme qu’elle soit suggérée, la réalité romanesque est fictive, ou plus exactement, c’est toujours une réalité de roman, où des personnages de roman ont une naissance, une mort, des aventures de roman. [ …] Le degréde réalité d’un roman n’est jamais chose mesurable, il ne représente que la part d’illusion dont le romancier se plaît à jouer. " Il est intéressant avant tout d’analyser plus profondément les propos de Marthe Robert puis d’observer en quoi ils sont une critique du réalisme et enfin d’aborder les conséquences que cette critique de la mimesis peut entraîner.

Le roman est " ce monde créé de toutepièce pour être écrit ". L’idée de création est fondamentale. En effet, dès lors qu’un romancier prend sa plume, il peut donner vie et mort à ses personnages c’est-à-dire qu’il en est le " Dieu créateur ". Georges Semprun dans L’écriture ou la vie dit avec beaucoup d’humour que s’il veut suspendre les gestes et les paroles de son personnage, il peut le faire ; et comme pour illustrer ses paroles,il arrête son récit, " pétrifie " son personnage le temps d’une digression, et reprend le cours de l’histoire quelques pages plus loin. Cela montre clairement qu’un roman est une pure fabrication, une " machine inventée par l’homme " affirme même Aragon. Mais pourquoi l’homme a-t-il besoin de " feindre " une réalité ?
Il semble que l’homme a besoin de recourir à la fiction, au fantasme même,pour satisfaire un désir : corriger sa propre histoire, son histoire personnelle et refaire un monde. C’est pour cela que " le degré de réalité d’un roman n’est jamais mesurable ", le romancier peut essayer de refaire son histoire sans artifice ou, au contraire, se plaire à utiliser " une part d’illusion " plus importante. Parfois, il nous arrive d’être trompés puisque nous confondons auteur etnarrateur mais " quelque traitement qu’elle subisse et sous quelque forme qu’elle soit suggérée " il faut savoir que " la réalité romanesque est fictive ". En fait, le roman ne nous donne qu’une image plus ou moins illusoire du réel puisqu’elle reste toujours cette création. L’exemple des Marines d’Elstir dans A l’ombre des jeunes filles en fleurs de Proust illustre parfaitement ce que dit MartheRobert du roman : ce tableau est une recomposition du réel et même une recréation mais il reste un tableau ; c’est une réalité de tableau comme " la réalité romanesque est une réalité de roman ". Et à quoi peut-on observer cette réalité de roman ?
On peut l’observer dans la composition même du roman " traditionnel ". Un roman est un livre et un récit et " le récit représente l’ordre " dit AlainRobbe-Grillet dans Pour un nouveau roman et c’est vrai que le romancier met de l’ordre partout : dans l’histoire et même dans la tête des personnages, dans leurs pensées. Tout n’est que roman et non réalité : " les personnages de roman ont une naissance, une mort, des aventures de roman ", ces personnages ont un destin tracé et la définition du roman par Albert Camus dans L’homme révolté ne fait quenous le rappeler : " Qu’est-ce que le roman, en effet, sinon cet univers où l’action trouve sa forme, où les mots de la fin sont prononcés, les êtres livrés aux êtres, où toute vie prend le visage du destin. ". Confondre réalité du roman et réalité du monde serait donc une erreur, c’est pourquoi ces paroles de Marthe Robert sont en même temps une critique du réalisme et du naturalisme.

En...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • ROMAN
  • roman
  • Roman
  • Roman
  • Le roman
  • le roman
  • Roman
  • Le Roman

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !