Le romantisme

336 mots 2 pages
Né en Grande Bretagne et en Allemagne au 18ème siècle, le romantisme a rapidement pénétré l'ensemble des pays latins, créant au 19ème siècle un véritable courant de pensée dans toute l'Europe occidentale.
En France, ce courant se définit en réaction au classicisme vers 1820 avec d'illustres auteurs tel que Rousseau.
Rejetant les règles trop formelles du classicisme, le romantisme marque un courant qui ne se fonde pas sur la raison mais qui place les sentiments humains au centre des réflexions. Il met l'accent sur l'individu qui cherche un idéal, un absolu non présent dans le monde physique du moment. D'un point de vue sociologique, le romantisme est un mouvement purement littéraire qui connaît son apogée en France en 1830 avec la bataille d'Hernani, pièce célèbre de Victor hugo.
Pourtant, la portée de ce courant est telle qu'on ressent sa présence dans de nombreux domaines tels que la politique. Peut-on vraiment trouver un fondement politique au romantisme ? Mais est-ce pour autant un mouvement politique en soi ? Le romantisme, dans son fondement même, est-il poussé à la politisation ? Ou est-ce qu'au contraire on assisterait à un phénomène de politisation du romantisme ? Autrement dit, le fait de politisation du romantisme est-il dû à une cause structurelle ou conjoncturelle ?

I/ Le romantisme : ambiguïté dans ses origines...
A. Le romantisme est un mouvement littéraire qui se fonde avant tout sur des valeurs communes à l'échelle européenne
B. L'expansion de l'influence romantique se reflète dans de nombreux domaines

II/ Un long processus de politisation du romantisme : mouvement constitué ou style romantique ?
A. Romantisme politique en Europe….
B. Les valeurs sont véhiculées par de nouvelles méthodes de diffusion

III/ Peut-on faire un bilan politique du romantisme ?
A. Révolution de 1830 : seul bilan politique possible à attribuer au romantisme en tant que mouvement politique
B. La dimension politique du romantisme réside plutôt

en relation

  • Romantisme
    2442 mots | 10 pages
  • Le Romantisme
    1542 mots | 7 pages
  • Le romantisme
    2387 mots | 10 pages
  • Le romantisme
    660 mots | 3 pages
  • Le romantisme
    400 mots | 2 pages
  • Romantisme
    4021 mots | 17 pages
  • Le romantisme
    946 mots | 4 pages
  • Romantisme
    3790 mots | 16 pages
  • Le romantisme
    560 mots | 3 pages
  • Romantisme
    513 mots | 3 pages