Le ruban volé

1522 mots 7 pages
LE RUBAN VOLE
(p 116 – liv. II – l. 3221 : « J’ai procédé » à l. 3265 « jamais… ».)
Texte étudié :
Il est bien difficile que la dissolution d'un ménage n'entraîne un peu de confusion dans la maison, et qu'il ne s'égare bien des choses: cependant, telle était la fidélité des domestiques et la vigilance de monsieur et madame Lorenzi, que rien ne se trouva de manque sur l'inventaire. La seule mademoiselle Pontal perdit un petit ruban couleur de rose et argent déjà vieux. Beaucoup d'autres meilleures choses, étaient à ma portée; ce ruban seul me tenta, je le volai; et comme je ne le cachais guère, on me le trouva bientôt. On voulut savoir où je l'avais pris. Je me trouble, je balbutie, et enfin je dis, en rougissant, que c'est Marion qui me l'a donné. Marion était une jeune Mauriennoise dont madame de Vercellis avait fait sa cuisinière quand, cessant de donner à manger, elle avait renvoyé la sienne, ayant plus besoin de bons bouillons que de ragoûts fins. Non seulement Marion était jolie, mais elle avait une fraîcheur de coloris qu'on ne trouve que dans les montagnes, et surtout un air de modestie et de douceur qui faisait qu'on ne pouvait la voir sans l'aimer; d'ailleurs bonne fille, sage, et d'une fidélité à toute épreuve. C'est ce qui surprit quand je la nommai. L'on n'avait guère moins de confiance en moi qu'en elle, et l'on jugea qu'il importait de vérifier lequel était le fripon des deux. On la fit venir: l'assemblée était nombreuse, le comte de la Roque y était. Elle arrive, on lui montre le ruban: je la charge effrontément; elle reste interdite, se tait, me jette un regard qui aurait désarmé les démons, et auquel mon barbare coeur résiste. Elle nie enfin avec assurance, mais sans emportement, m'apostrophe, m'exhorte à rentrer en moi-même, à ne pas déshonorer une fille innocente qui ne m'a jamais fait de mal; et moi, avec une impudence infernale, je confirme ma déclaration, et lui soutiens en face qu'elle m'a donné le ruban. La pauvre fille se mit à

en relation

  • Le ruban volé
    3436 mots | 14 pages
  • Le ruban volé
    15528 mots | 63 pages
  • Le ruban volé de rousseau
    1076 mots | 5 pages
  • Le ruban volé - les confessions de rousseau
    2153 mots | 9 pages
  • Les confessions-rousseau
    618 mots | 3 pages
  • Rousseau les confessions
    1290 mots | 6 pages
  • Berlin et l'allemagne enjeu de la guerre froide
    1503 mots | 7 pages
  • Les confessions de rousseau
    1026 mots | 5 pages
  • Figaro
    2207 mots | 9 pages
  • Analyse Princesse de Clèves
    1076 mots | 5 pages