Le sanctuaire de delphes et les cités grecques

Pages: 19 (4604 mots) Publié le: 10 octobre 2012
Le sanctuaire de Delphes et les cités grecques


Intro.

Le sanctuaire de Delphes se trouve au pied du mont Parnasse, en Phocide (Grèce centrale). L’archéologie atteste clairement qu’à partir du XIVème siècle av JC, il y a eu naissance et accroissement rapide d’un établissement permanent.
A l’époque mycénienne (XV-XIIème av JC), Delphes qui s’appelle encore Pythô devient un village qui sepeuple et s’étend. A cette époque, les habitants vénéraient la déesse Gâ au sein d’un ensemble de lieux de culte. On y a retrouvé de petites idoles en terre cuite.
Dès la fin de l’époque mycénienne, avec l’évolution de la mythologie grecque, le jeune Apollon semble avoir supplanté l’ancienne déesse.
Delphes poursuit sa croissance, et son extension s’amplifie et s’accélère ; partout les enceintessacrées gagnent sur les habitats primitifs (foisonnement d’ex-voto en toute sortes, petits bronze en statuettes et surtout des trépieds ornés de têtes de griffons indispensables au culte, qui resteront l’offrande delphique par excellence).

L’archéologie ne permet de définir dans quelles conditions le sanctuaire est créé, mais il se développe probablement entre 1100 et 800av JC, surl’emplacement du modeste village de Pythô probablement abandonné à cette époque.

On note alors l’apparition d’un premier autel et d’un premier temple que la tradition delphique et antique placent sur une pente où se serait trouvée une fissure naturelle exhalant des vapeurs.
Il existe deux grandes traditions quant à l’origine de l’oracle : celle de l’Hymne homérique à Apollon et celle que suivent Eschyle etl’auteur de l’hymne. Selon la première, l’oracle est fondé par Apollon lui lui-même qui fait venir ses prêtres, en détournant un navire crétois.
Selon la seconde, l’oracle était d’abord un oracle de la Terre qui fut transmis à Apollon après une succession de divinités féminines. L’archéologie tend à rendre cette dernière hypothèse invalide, les preuves de l’existence d’un culte féminin antérieurà celui d’Apollon étant inexistantes.
C’est surtout entre le milieu du VIIIème et le milieu du VIIème av JC que l’Apollon Pythien garde une notoriété importante. En effet, il est le patron des entreprises coloniales effectuées durant cette période.

La position centrale de Delphes s’illustre par l’Omphalos, représentant un nombril, faisant allusion à une légende selon laquelle Zeus aurait faitvoler deux aigles depuis chaque extrémité de la Terre, et qui se seraient rejoints à Delphes. Cette pierre est située dans l’adyton du temple oraculaire d’Apollon. Ce temple est entouré d’une colonnade dorique avec six colonnes de face et 15 sur les côtés longs, forme un quadrilatère de 24m sur 60.

Une première destruction du temple d’Apollon a été causée par un incendie en 548, puis il futreconstruit avant qu’un tremblement de terre ne l’atteigne à nouveau de manière limitée aux alentours de 370. Le sanctuaire perd alors de son importance et surtout de son autonomie, surtout dès le IVème av JC.
Le site entame un long déclin marqué par les troubles politiques qui agitent la Grèce et échappe à de multiples pillages. C’est en 392 de notre ère que l’édit de Théodose, marquantl’interdiction des cultes païens dans l’Empire Romain, cause la fin au culte d’Apollon Pythien à Delphes.

Tout au long de son histoire, le sanctuaire, administré par des cités venant de tout le monde grec : l’amphictionie, a développé des relations privilégiées avec l’ensemble des cités de l’espace hellénique, mais également avec les autres peuples méditerranéens, grâce à un réseau alimenté par la vocationpanhellénique du sanctuaire, ainsi que des célébrations extraordinaires à l’image des jeux pythiques, qui mettent en avant la position centrale du sanctuaire.
Ces concours sont également l’occasion d’exhiber la puissance des cités à travers leurs athlètes, ainsi que leurs richesses durant les célébrations, et permettent ainsi d’augmenter le prestige des cités, ainsi que la réputation de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le sanctuaire de delphes
  • Sanctuaire de delphes
  • Sanctuaire de Delphes
  • Les cités grecques
  • Les sanctuaires
  • Delphes
  • Les cités
  • Le sanctuaire de zeus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !