Le savoir

Pages: 8 (1789 mots) Publié le: 9 janvier 2011
Corrigé du sujet « La liberté augmente-elle avec le savoir ? »
dimanche 2 mai 2010, par Serge Durand

Sommaire
ANALYSE PROBLÉMATIQUE
PLAN DETAILLE
REDACTION DE LA TROISIEME (...)
Notre liberté augmente-elle avec le savoir ?

ANALYSE PROBLÉMATIQUE :

(Problématisation minimale :) Si nous avons la possibilité d’effectuer des libres choix entre diverses options, un savoir ne pourraéclairer que le contenu des options mais en soi notre liberté demeurera la même. A un certain niveau si une option se révèle par le savoir qu’on en a plus profitable qu’une autre, la question du choix ne se posera pas puisqu’il s’agira de suivre ce qui est préférable. En fait la question du libre choix se pose quand précisément le savoir ne nous permet pas de juger une option préférable à une autre.Dans la perspective du libre-arbitre, plus il y a de savoir moins on sera confronté à la nécessité de choisir arbitrairement et donc plus le savoir augmente concernant nos options moins notre libre-arbitre s’exercera. Toutefois de nombreuses réflexions philosophiques et scientifiques mettent en cause l’idée d’un libre choix. Nos choix seraient toujours secrètement déterminés par des forcesinconscientes. Dès lors nos préférences en apparences les plus arbitraires sont les plus inconscientes tandis que les préférences éclairées par un savoir réfléchi sont les plus conscientes donc les plus libres. En effet être déterminé consciemment revient à s’auto-déterminer tandis qu’être déterminé inconsciemment revient à être le jouet de forces occultes que nous ne percevons pas. Dans la perspectivedéterministe, le savoir augmente notre liberté, l’entendement accroît la puissance de notre volonté contrairement semble-t-il à la perspective du libre choix où finalement le savoir nous amène à soumettre notre volonté à notre entendement.

(Problématisation approfondie :) Cette première approche du débat suscité par la question de l’augmentation de la liberté avec le savoir peut êtreapprofondie en s’intéressant de plus près à la notion de savoir. Le savoir quand il concerne nos options consiste en une prise de conscience approfondie de ces options et de leurs implications. Dans le cas du déterminisme, la prise de conscience nous amène à souscrire consciemment à ce que de toute façon nous allions faire. N’y a-t-il pas une subordination à une fatalité ? La connaissance du fait d’êtredéterminé au lieu de conduire à une réelle autodétermination par une prise de conscience ne conduirait-elle pas à juste devoir accepter la fatalité ? Savoir que fatalement je tombe ne revient pas à vouloir consciemment tomber mais à se plier à la chute fatale. Le libre-arbitre induit que je peux refuser le cours des événements, le savoir peut me donner les moyens d’augmenter ma puissance d’action surle cours des événements. Descartes voyait dans la vérité et le progrès du savoir le moyen d’augmenter notre puissance d’action. Connaître les lois revient souvent à inventer les moyens de les contourner. Ainsi connaître les lois de la pesanteur permet de mieux construire les avions pour voler. De ce point de vue, le savoir quand il augmente permet de développer notre liberté créatrice. La libertéde créer des options qu’augmente le savoir élargit notre choix. Innover, inventer, introduire du neuf et de l’imprévisible nous place vraiment en dehors du cours déterminé des événements. Finalement savoir n’est-ce pas lié à la liberté de créer un nouveau regard sur ce qui apparaît ? Ne serait-ce pas plutôt la dimension créatrice de notre liberté qui augmente notre savoir ?

PLAN DETAILLE :I – Le libre-arbitre, le savoir et le non savoir.

A – Libérer le libre-arbitre des attachements à des identifications limitantes exige l’usage du doute et l’acceptation du non savoir.

B – La puissance d’action du libre-arbitre est lié à des savoirs techno-scientifiques.

C – Transition critique : Cette conception présuppose que l’âme se sert du corps comme d’un instrument mais si nous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • savoir
  • La savoir
  • Le savoir
  • savoir
  • Sans-savoir
  • Savoir
  • Savoir
  • Le savoir

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !