Le Serpent Qui Danse

1121 mots 5 pages
Fiche De Français
Le texte
Le serpent qui danse
Que j'aime voir, chère indolente,
De ton corps si beau,
Comme une étoffe vacillante,
Miroiter la peau !
Sur ta chevelure profonde
Aux âcres parfums,
Mer odorante et vagabonde
Aux flots bleus et bruns,
Comme un navire qui s'éveille
Au vent du matin,
Mon âme rêveuse appareille
Pour un ciel lointain.
Tes yeux où rien ne se révèle
De doux ni d'amer,
Sont deux bijoux froids où se mêlent
L’or avec le fer.
A te voir marcher en cadence,
Belle d'abandon,
On dirait un serpent qui danse
Au bout d'un bâton.
Sous le fardeau de ta paresse
Ta tête d'enfant
Se balance avec la mollesse
D’un jeune éléphant,
Et ton corps se penche et s'allonge
Comme un fin vaisseau
Qui roule bord sur bord et plonge
Ses vergues dans l'eau.
Comme un flot grossi par la fonte
Des glaciers grondants,
Quand l'eau de ta bouche remonte
Au bord de tes dents
Je crois boire un vin de bohême,
Amer et vainqueur,
Un ciel liquide qui parsème
D’étoiles mon cœur !

Analyse
I. Eloge d'une femme aimée qui invite à la rêverie
A. une déclaration d'amour
1. L'énonciation (qui parle à qui)
Dans le poème, le «je» s'adresse à un «tu». Le « je » est le poète et le « tu » est Jeanne Duval, Charles Baudelaire s'adresse donc directement à elle et le tutoiement indique une intimité. Il y a donc une proximité dans le vécu mais aussi une proximité spatiale.
2. Le registre lyrique
Le poème a un lexique affectif important : « chère indolente »... qui montre une intensité amoureuse. Emerveillement du poète, qui est renforcé par des intensifs : « si beau ». Les sentiments sont exprimés à travers une ponctuation expressive, les strophes 1 et 9 se terminent par des points d'exclamation. Le lyrisme est très clair, c'est une véritable déclaration amoureuse.
B. L'éloge du corps aimé
1. L'importance du champ lexical du corps
Strophe 1 : vision globale du corps
Strophe 2 : chevelure, symbole de la féminité
Strophe 3 : retour sur le poète
Strophe 4 : les yeux
Strophe 5 : démarche gestuelle,

en relation

  • Le serpent qui danse
    1458 mots | 6 pages
  • le serpent qui danse
    272 mots | 2 pages
  • Le serpent qui danse
    282 mots | 2 pages
  • Le serpent qui danse
    1279 mots | 6 pages
  • Le serpent qui danse
    981 mots | 4 pages
  • Serpent qui danse
    1339 mots | 6 pages
  • Baudelaire, le serpent qui danse
    1254 mots | 6 pages
  • Le serpent qui danse beaudelaire
    269 mots | 2 pages
  • Baudelaire le serpent qui danse
    1149 mots | 5 pages
  • Le serpent qui danse de baudelaire
    2021 mots | 9 pages