Le serpent

Pages: 5 (1053 mots) Publié le: 6 mars 2011
Il y a deux ans on m'a annoncé que, dans le meilleur des scénarios, il ne me resterai que cinq ans à vivre. Je suis atteinte d'une Ataxie spinocérébelleuse. C'est une maladie rare, orpheline, qui normalement ne touche que les adultes, mais moi je n'avais que 16 ans lorsqu'elle est arrivée. Au début on trébuche sans raison, on perd l'équilibre. Ensuite on n'arrive plus à marcher, à parler, àmanger, à bouger, notre corps nous abandonne petit à petit, mais le pire dans tout çà, c'est qu'on est pleinement conscient de ce qui nous arrive.
J'en suis au stade où je commence à avoir de mal à marcher. Mes parents sont anéantis, ils font bonne figure devant moi, ils sourient, m'encouragent. Mais derrière, ils pleurent et ne savent plus quoi faire.
Lorsque les symptômes n'étaient pas présentset que j'ai annoncé à mes amies que j'étais malade elles m'ont dit: « Maria, tu sais, quoi qu'il t'arrive on sera toujours là pour toi. » J'ai vraiment été heureuse de savoir que je n'étais pas seule et j'avais la ferme intention de me battre. Mais les symptômes sont apparus. Un jour, alors que j'ai trébuché, je suis tombée la tête la première sur une pierre et je me suis ouverte le crâne. Mesamies ont appelé une ambulance, à mon réveil elles étaient là, avec un air grave et désolé sur leurs visages puis elles m'ont annoncé: « Désolé, ta maladie est trop dure à supporter, devoir te surveiller constamment au lycée ou t'escorter matin et soir on en peut plus. On arrête plus. Porte toi bien et accroche toi. » Je pense que si elles ne m'aurait pas dit ces derniers mots je me serais mieuxportée. Me porter bien?! M'accrocher?! Comment m'accrocher quand les personnes pour qui je me suis battue m'abandonnent?!
A partir de ce moment mon état s'est empiré. Je refusais de me nourrir et j'ai essayé plus d'une foie de mettre fin à mes jours. Mais grâce à la persévérance de mes parents j'ai réussi à me relever: « Si ce n'est pas pour mes amies que je me bats, je m'accrocherai pour mafamille. » Ils m'ont vraiment été d'un grand soutient.
Aujourd'hui je vis dans un hôpital spécialisé dans les maladies orphelines, ou l'on traite mon cas. Je me ballade dans les couloirs en m'aidant d'une poutre qui se trouve sur les côtés des murs, je marche, mais je ne me dégourdi pas les jambes. Je peine de plus en plus à lever le pied. C'est évident, je vais bientôt avoir besoin d'un fauteuil roulant.Je me demande si les gens pensent à la chance qu'ils ont de pouvoir marcher lorsqu'ils prennent les transports en commun. En tous cas moi, je les envie, je donnerais cher pour pouvoir courir avec mes amies alors que détestais ça.
Mais c'est de l'histoire ancienne, le serpent qui a pour nom ataxie spinocérébelleuse me ronge toujours plus chaque jour pour à la fin, ne laisser que tristesse etdétresse chez mes proches.
Le médecin m'a convoqué, apparemment le serpent a avancé beaucoup plus vite que prévu, que mes parents n'arrêtent pas de me dire le contraire. Mais ces derniers jours, je dois vraiment me concentrer pour parler correctement et je commence à m'étouffer avec les aliments que j'avale. J'ai supplié le médecin de ne rien dire à mes parents pour qu'ils n'aient pas à s'inquiéter,ils ont fait tellement de sacrifices pour moi que je ne supporte plus de les voir souffrir.
Après avoir passé une heure à écouter le médecin nous parler de la progression du serpent avec des mots que je ne comprenais qu'à moitié, le médecin a fini par nous annoncer le verdict avec des mots cruellement compréhensibles: « Il ne vous reste que cinq mois à vivre » Le temps s'est arrêté. Ma mères'est mise à pleurer, mon père était tellement choqué qu'il ne bougeait plus, quant à moi je ne voulais pas y croire. Je m'étais préparée à entendre une nouvelle de la sorte tôt ou tard mais je ne pensais pas que ce serait aujourd'hui. Si seulement j'avais su, il y a deux ans, que je mourrai dans un lit d'hôpital à à peine 18 ans j'aurais profité de chaque seconde comme si elle aurait été la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Serpents
  • les serpent
  • Les Serpents
  • Serpents
  • Le serpent
  • Le serpent qui dance
  • Le villageois et le serpent
  • Le Serpent Qui Danse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !