Le siège de paris par les normands

2741 mots 11 pages
« Dis, cité de Paris, quels sont les héros qui t’ont défendue ? » Dans le livre second de Siège de Paris par les Normands, Abbon pose cette question qui est assez révélatrice des thèmes abordés dans l’extrait étudié. En effet, avec ce texte on découvre les dangers qu’a connus la ville en 885 ainsi que les différents acteurs qui ont permis qu’elle résiste.
Ce texte est un extrait d’un poème de six cent vers écrit en latin par Abbon au IXe siècle intitulé Les Guerres de Paris. Originaire de Neustrie, Abbon est un moine de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, il deviendra par la suite prêtre. Ce poème constitue le témoignage le plus complet dont nous disposons pour comprendre les évènements du siège de Paris qui débuta le 25 novembre 885. Effectivement dans ce passage, le moine nous dévoile l’épisode du siège de Paris selon ses propres souvenirs. Des pourparlers des Normands avec l’évêque Gozlin et le comte Eudes, au versement d’un tribut par le roi Charles le Gros, en passant par les combats livrés aux portes de l’île de la Cité, Abbon nous dépeint avec une certaine exactitude le déroulement du siège.
«…le désir de conserver la mémoire d’un exemple utile à ceux qui sont chargés de veiller au sort des autres villes de l’Etat. », avec cette citation tirée de la préface qu’Abbon a écrit, on comprend bien que ce poème s’adresse aux élites du royaume, les comtes et évêques qui sont les défenseurs des villes.
Au vu des nombreuses références à Eudes en tant que future roi, il est possible de dater le début de son écriture à 888-889. Après la mort de Charles le Gros le 13 Janvier 888, les grands du nord de la France élisent le comte Eudes au trône. C’est un évènement très important car l’héritier légitime carolingien, Charles le Simple (descendant de Louis le Bègue, qui est le fils de Charles le Chauve) est écarté du pouvoir, cette élection marque le début des Capétiens En 888 les normands continuent leurs raides en France.
En quoi ce texte est-il une source fiable et

en relation

  • Les carolingiens
    6171 mots | 25 pages
  • palerme
    6570 mots | 27 pages
  • Basse normandie
    1163 mots | 5 pages
  • Histoire de france de 613 à 1147
    796 mots | 4 pages
  • L'amitié entre Manuel Ier Comnène et les Italiens
    6608 mots | 27 pages
  • Medieval
    985 mots | 4 pages
  • Chronologie révisionnelle
    660 mots | 3 pages
  • Histoire des rois
    8610 mots | 35 pages
  • L art au Moeyn Age 1
    1282 mots | 6 pages
  • Histoire des rois
    1386 mots | 6 pages