Le silence de la mer

317 mots 2 pages
De son vrai nom Jean Bruller, Vercors, 1902-1991, est un dessinateur humaniste. Il devient un Pacifiste pour résister à la lâcheté et le silence des autres. 1941, Le silence de la mer parait auxéditions de minuit qui est une édition clandestine créée avec Pierre de Lescure. L’histoire d’un officier Allemand, Werner Van Ebrennac qui a réquisitionné une chambre chez le narrateur Français et sanièce. Au cours de long monologues accueillit par le silence de ses hôtes, il veut les persuadés du bénéfique mariage entre la France et l’Allemagne. L’extrait que nous avons est l’incipit du récit. Ilprésente l’arrive imminente d’un inconnu. Comment cette incipit plonge t’il le lecteur dans l’univers de Vercors ? Nous étudierons les éléments qui compose se début de récit puis le narrateur qui lit lelivre enfin le rôle de l’incipit.

Dés le début le décor est planter : Personnages nombreux, deux truffons, un sous officier, le chauffeur, un jeune soldat mince, trois cavaliers, je, ma nièce. Il ya présence du champ lexical de l’armée. L’action est décrite au passé simple ce qui indique une installation rapide et brusque : «pénétra », « montèrent », « Apparurent » , « revint », « entrèrent », « revint ». Nombreux également son les indices de temps : « d’abord » (ligne 2), « plus tard » (ligne 4), « le lendemain matin » (ligne 9). Malgré l’abondance des précisions temporelles, nous nesavons pas quand ses actions ont eu lieu car nous n’avons pas de temps de référence. La description du lieu est imprécis : Chambre libre, la maison, le jardin, la chambre la plus vaste, la grange, pasde nom du village ni de nom de propriétaire. La première impression est donc négative. La confusion règne en ce début sans doute parce que le narrateur qui nous donne avoir ne sais pas ce qu’il luiarrive.
L’histoire est filtrée par le regard. Les indices de possessions montrent un point de vue interne : « je vis » (ligne 12), « je ne vit plus » (ligne 21,22). Il raconte une scène qu’il a

en relation

  • Le silence de la mer
    6059 mots | 25 pages
  • Le silence de la mer
    387 mots | 2 pages
  • Le silence de la mer
    440 mots | 2 pages
  • Le silence de la mer
    571 mots | 3 pages
  • Le silence de la mer
    710 mots | 3 pages
  • Le silence de la mer
    6166 mots | 25 pages
  • Le silence de la mer
    352 mots | 2 pages
  • le silence de la mer
    2473 mots | 10 pages
  • le silence de la mer
    652 mots | 3 pages
  • le silence de la mer
    1402 mots | 6 pages