Le silence

Pages: 14 (3344 mots) Publié le: 1 février 2011
Le silence

Introduction
Définition du silence, extraite du dictionnaire culturel en langue française(Le Robert), on trouve dans un premier temps, un certain nombre de définitions du silence comme absence d’expression, de langage, et dans un second temps des définitions du silence comme l’absence de son , de bruit, d’agitation. De ces définitions, nous pouvons tirer deux remarques : Lapremière, le silence dans les deux cas, se définit par l’absence de quelque chose et non par la présence. Il est définissable négativement, en fonction de « ce que ce n’est pas », et non positivement, en fonction de  « ce que c’est ».
La seconde remarque est que le silence apparaît en premier lieu être en rapport direct avec l’homme et son langage, au lieu de se rapporter à un silence plus général del’univers, à un silence situé dans un espace. En effet, dans la tradition antique, l’homme est l’animal qui a réussi à se libérer d’un silence pesant grâce au langage articulé (qui prouverait sa suprématie sur l’animal ) . Le silence serait donc une capacité de l’homme, qu’il décide ou non d’exploiter en fonction de s’il use de son langage ou non. Il n’y aurait pas de silence en dehors du silencehumain. Or, nous pouvons remarquer que le silence humain est rare, et que deux personnes qui se retrouvent seules face à face se sentent obligées de parler (souvent pour ne rien dire)et de bavarder pour combler les blancs. Mais le silence ne veut-il vraiment rien dire ?
Nous tenterons donc de définir le silence à travers la problématique suivante : le silence est-il vide de sens ou signifiant ?
Nousproposerons tout d’abord  une première définition du silence en dehors de toute faculté humaine, ce qui nous amènera à comprendre pourquoi  il est nécessaire d’établir un lien entre le silence et « le fait de se taire » dans un second temps. Nous proposerons une approche peut-être plus personnelle dans un dernier temps,  sur la mort progressive de la notion de silence.

I - Première définitiondu silence

Première remarque que nous pouvons faire sur le silence est qu’il n’existe pas. Si on le définit comme une absence totale de son, de bruit, si on le définit comme un silence absolu et complet, alors ce silence n’existe pas. Il n’existe pas dans la ville, qui est bruyante, mais il n’existe pas non plus dans le lieu que nous lui associons instinctivement , à savoir la nature. Il y atoujours dans la nature le chant des oiseaux, le frémissement des feuilles … Même dans le désert, on entendra toujours le bruit du vent et du sable qui se déplace. Si nous pensons à une chambre insonorisée, nous y entendrons quand même notre cœur qui bat, notre respiration, notre circulation. Un pure silence n’existe donc pas; il nous faut donc définir le silence autrement que par l’absence totalede son, le néant, le vide, le rien .  Albert Camus décrit ce silence dans Noces de la manière suivante « Des cris d’oiseaux, le son feutré de la flûte à trois trous, autant de bruits qui faisaient le silence et la désolation de ces lieux » . Les seuls hommes à entendre un pure silence seraient donc les sourds (encore qu’ils n’entendent rien du tout, donc pourraient-ils entendre le silence ? ).Puisque l’absence totale de bruit est impossible, nous partirons de la définition suivante : le silence est le moins de bruit possible, ce n’est pas l’absence totale de toute stimulation auditive.  Mais ce «moins de bruit » est quelque chose de très subjectif, et qui demande réflexion.  En effet, le silence est quelque chose que nous appréhendons par nos sens, et plus particulièrement par celui del’ouïe. Or nos sens ne semblent pas pouvoir donner de connaissance universelle de quelque chose. La preuve en est que deux individus qui regardent le même objet ne le voient pas de la même couleur, ou que deux personnes n’ont pas la même tolérance à l’égard d’un son très élevé. Ainsi, si nous définissons le silence comme le moins de bruit possible, peut être que le même cadre sera, pour deux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le silence
  • Silence
  • Le silence
  • Le silence
  • Le silence
  • le silence
  • Le silence
  • Le silence

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !