Le statut protecteur du président de la république est-il justifié sous la véme république ?

2374 mots 10 pages
« Le président de la République doit être la clef de voute de notre régime parlementaire » Tel sont les propos tenus par Michel Debré lors du discours prononcé devant le conseil d’Etat, le 27 août 1958. Reprenant la tradition parlementaire, la Vème République établit un exécutif bicéphale, avec le Président de la République et le Gouvernement. Mais la Vème République veut établir au sein d'un exécutif renforcé une prééminence présidentielle. L'ordre de préséance tel qu'il résulte de la constitution, et tel que renforcé par l'obtention du suffrage universel direct, exigent un rôle primordial pour le Président de la République.
La personnalité du fondateur de la Vème République, le Général de Gaulle, a joué un rôle essentiel dans le renforcement de la Présidence de la République dans le texte de 1958. C'est en se fondant tant sur une légitimité personnelle historique que sur une conception du pouvoir qui tente de concilier l'incarnation de la Nation dans un chef et le système démocratique, que le Général de Gaulle a contribué à façonner la fonction présidentielle. Cette construction se manifeste par le fait que le Président de la Vème République, contrairement à son prédécesseur de la IVème République, est doté d'attributions nominales importantes. Elle est renforcée par l'élection par un collège électoral élargi en 1958, puis consolidée par le suffrage universel direct en 1962. Ainsi, la primauté du Chef de l'Etat est un élément distinctif de la Vème République.
Le mode d'élection du Président de la République, son statut et ses fonctions traduisent cette prééminence. Ce rôle prédominant attribué au président de la République vient en affirmation de la volonté de rupture dont on fait preuve les constituants de 1958 à l’égard de la puis de la IVéme République. En 1958, on veut à tout prix éviter la toute puissance des assemblées législatives et on veut restaurer l’autorité du pouvoir exécutif. On veut permettre à l’Etat Français d’être gouverné correctement et

en relation

  • Le statut protecteur du président de la république sous la vème république
    1671 mots | 7 pages
  • Dissertation juridique
    1520 mots | 7 pages
  • Le référendum sous la vème république
    4449 mots | 18 pages
  • Introduction à l'économie
    13440 mots | 54 pages
  • Droit
    62058 mots | 249 pages
  • Droit constitutionnel 2
    29328 mots | 118 pages
  • Le statut du depute
    5115 mots | 21 pages
  • La v ème république
    11467 mots | 46 pages
  • Cours droit constitutionnel
    42129 mots | 169 pages
  • Droit
    28632 mots | 115 pages