Le surréalisme

893 mots 4 pages
Le Surréalisme et quelques artistes marquants…

L’être humain est complexe, souvent attiré vers le matérialisme, l’argent et la gloire. Bien sûr c’est une vision personnelle… mais le courant que je vais vous exposer ci-dessous bannit cette façon de vivre, d’agir ou de pensée grâce à une nouvelle technique artistique. Le surréalisme est tout ce l’humain voudrait mais n’oserait pas faire. Par une peinture de Salvador Dali et un film de Louis Buñuel, il sera plus simple d’observer les différentes caractéristiques de ce courant.

Le terme «Surréalisme» naît en 1917 grâce au poète Guillaume Apollinaire, mais c’est André Breton qui confirme le mouvement en 1924. Le Surréalisme continue sur la même lancée que le mouvement Dadaïsme ; tout comme son précurseur, il souhaite déstabiliser l’ordre établi. Ce mouvement voit le jour après la première guerre mondiale, on comprend donc pourquoi c’est dans la quête d’une nouvelle liberté et révolution spirituelle qu’il prend forme. C’est un bombardement de nouvelles pensées, de nouvelles techniques, mais surtout une nouvelle manière de voir l’être humain. Courant tout d’abord littéraire, il ira rapidement chercher le côté artistique, pour ensuite rejoindre le cinéma, la sculpture, etc.…

Créer pour libérer, voilà ce qui pourrait être une devise du mouvement surréaliste. Dans ce courant, on bannit la censure pour faire place à la spontanéité. En effet, l’artiste use de ses désirs inconscients pour créer un nouveau réel (qui donne à la fois un nouveau regard sur les mots, les objets et l’humain). Ici, on prime le rêve, les désirs, l’instinct et la révolte. Le mouvement s’inspire de l’appel à la psychologie des profondeurs de Freud pour parvenir à comprendre l’inconscient. Les poètes surréalistes prennent leurs sources dans les poèmes de Rimbaud ; c’est dans l’espoir, l’amour et la révolte qu’ils trouvent de l’inspiration. On dit que «la peinture surréaliste donne à voir le rêve et l’imaginaire, l’insolite et l’arbitraire.».

en relation

  • Surréalisme
    2848 mots | 12 pages
  • Le surréalisme
    1653 mots | 7 pages
  • Le Surréalisme
    8217 mots | 33 pages
  • Surrealisme
    3360 mots | 14 pages
  • Le surréalisme
    502 mots | 3 pages
  • Surréalisme
    490 mots | 2 pages
  • Le surréalisme
    2448 mots | 10 pages
  • Le surréalisme
    872 mots | 4 pages
  • Le surréalisme
    4329 mots | 18 pages
  • Surréalisme
    1515 mots | 7 pages