Le survenant

905 mots 4 pages
Étape 1 : Plan du développement

Argument principal 1

Oui, il est juste d’affirmer que dans le « Survenant » le bonheur réside dans le nomadisme. Le nomade dont le mode de vie comporte des déplacements continuels et qui n’a pas d’habitation fixe, peut trouver un état de bonheur pleinement satisfaisant.

1er sous-argument : Il trouve du plaisir à être en action.

2e sous-argument :.Son goût d’indépendance et de liberté l’amène à vouloir repartir.

3e sous-argument : Il ressent son besoin d’expansion vers le monde.

Argument principal 2

Le sédentaire qui est attaché à un lieu et qui reste dans une région déterminée est bouleversé par l’arrivée du « Survenant ».

1er sous-argument : Les sédentaires ancrés dans leurs traditions connaissent peu le monde.

2e sous-argument : Une classe de gens nés pour un petit pain.

3e sous-argument : La vie des habitants est rythmée.

Étape 2 : Rédaction

Nombre de mots (510 (

Le nomade qui est représenté par le personnage du « Survenant » dont le mode de vie comporte des déplacements continuels et qui n’a pas d’habitation fixe, peut trouver un état de bonheur pleinement satisfaisant. Il le trouve dans la découverte de nouveaux visages, de nouveaux pays, dans la route et dans le vaste monde. Il est un être à part entière. Il se démarque par sa différence et la recherche de son identité. Il est propre à lui-même. Il possède une grande franchise et une grande force morale. Il n’est point parfait mais il demeure tout de même : « une figure allégorique » québécoise. Respectant la nature et aimant les grands chemins, il découvre l’exaltation de toute cette richesse et en raconte toute la beauté en la partageant sous forme d’histoires. Au Chenal du Moine, les gens sont en admiration devant tant de connaissances. « Curieux d’entendre ce que le Survenant pouvait raconter du vaste monde, les gens du Chenal accouraient chez les Beauchemin »(p.55). Il trouve du plaisir à être en action, à bouger, à voir

en relation

  • Le survenant
    4806 mots | 20 pages
  • Le survenant
    646 mots | 3 pages
  • Survenant
    650 mots | 3 pages
  • Le survenant
    527 mots | 3 pages
  • Survenant
    731 mots | 3 pages
  • Le survenant
    1228 mots | 5 pages
  • Le survenant
    461 mots | 2 pages
  • Le survenant
    1132 mots | 5 pages
  • Survenant
    563 mots | 3 pages
  • Survenant
    460 mots | 2 pages