Le suspens chez steven spielberg

8696 mots 35 pages
INTRODUCTION Je vais m’attaquer ici à ce que j’appelle la « trilogie des monstres » de Spielberg. Trois films, inspirés de trois œuvres littéraires, qui auront marqué trois tournants dans la vie du réalisateur, et dans l’histoire du cinéma. Duel (1973), premier film de Steven Spielberg, Jaws (1975) premier blockbuster de l’histoire du cinéma, et Jurassic Park (1993) réalisé en même temps que Schindler’s List, et n°6 au box-office mondial de tous les temps. Trois succès incontestable, et pourtant, une même histoire répétée trois fois : l’Homme poursuivit par un monstre-machine, rien de bien original.

Mais, c’est justement cette répétition qui m’intéresse ici, car quoi de mieux qu’un réalisateur qui refait trois fois le même film, pour mettre en lumière son évolution ?
Et quoi de mieux que trois poursuites, l’essence même du suspens, pour tenter de dégager des éléments de définition d’une des notions les moins saisissable du cinéma ?

Un tel travail est ambitieux, et ne pourrait être complet qu’au bout de deux années de recherche minimum. Je n’ai pas la prétention de proposer un devoir complet, mais plutôt un essai à retravailler, une idée à continuer au cours des années à venir.
Afin d’aborder ce vaste sujet, je m’impose une méthodologie aussi utile que pénalisante, car lourde – somme toute, comme la majorité des méthodologies. Après avoir résumé et analysé rapidement les trois histoires, je traiterais tour à tour des thèmes importants (les personnages, les climax, les fins…) pour y trouver, entre différences et similarités des œuvres littéraire aux œuvres cinématographiques, les indices d’une évolution et ceux du suspens.

J’apporterai, en conclusion, les éléments de suspens que j’aurais distingués à travers ces six œuvres, permettant peut-être d’en approfondir la définition.

TROIS HISTOIRES À SUSPENS

Ces trois histoires ont été traitées par Spielberg dans l’ordre des niveaux de difficulté, autant dans le fond que dans la forme. La

en relation

  • L'univers concentrationnaire : cinéma et littérature
    5531 mots | 23 pages
  • histoire des arts
    705 mots | 3 pages
  • Dissertation la musique au cinéma
    1359 mots | 6 pages
  • toutes ces choses qu on ne s est pas dites
    2488 mots | 10 pages
  • Compte rendu au bord du précipice
    1366 mots | 6 pages
  • La théorie du chaos dans jurassic park
    10538 mots | 43 pages
  • Commentaire scénario rosemary's baby
    11960 mots | 48 pages
  • La mort aux trousses
    4477 mots | 18 pages
  • Essai sur la vie extraterrestre
    2310 mots | 10 pages
  • tmp_27171 Matheson156611550
    5513 mots | 23 pages