Le tartuffe (molière), acte iii scène 3

527 mots 3 pages
Tartuffe (Molière) Acte III scène 3 Introduction : Tartuffe est entré en scène à la scène précédente (une entrée plutôt tardive !) ; cette entrevue avec Elmire est très attendue par le spectateur qui se demande comment la femme d'Orgon va réagir en face du personnage. Dans la scène précédente, Dorine a révélé au spectateur combien Tartuffe est ridicule et nous voyons qu'elle a très bien compris la raison véritable pour laquelle il souhaite rencontrer Elmire. Tartuffe n'est guère un personnage plaisant. Le spectateur éprouve plutôt du dégoût à sa vue. Pourtant, la situation du personnage est source de ridicule : il essaie vainement de concilier les marques de dévotion et un comportement libertin. Mais est-ce suffisant pour nous faire rire ? Par ailleurs, la situation n'est pas tragique : une femme essaie de duper un homme qui est amoureux d'elle ; le spectateur sait qu'un personnage caché (Damis), assiste à l'entrevue : c'est un procédé courant dans la comédie. On ne rit donc pas franchement dans la scène, mais on sourit, parce que rien n'y est réellement inquiétant. Certains vers sont même réellement comiques : au vers 899, Tartuffe tombe naïvement dans le piège que lui tend Elmire ; au vers 901, il affirme même bénéficier de la complicité du ciel. Les jeux de scène à partir du vers 915 provoquent le rire du spectateur aux dépens de Tartuffe, certes, mais aussi d'Elmire, prise à son propre piège. Mélange des tons : humilité, galanterie, mysticisme, pathétique : le langage dévot au service de la passion amoureuse : un mélange détonnant ! Mais Tartuffe s'oublie, peu à peu, et la passion l'emporte à la fin de la tirade (lyrisme des derniers vers). L'amour de Tartuffe, sans doute sincère, n'en est que plus pitoyable. La surprise d'Elmire : vers 960-965 Cette surprise comporte une part de feinte : elle devait s'attendre à cette déclaration de Tartuffe. Le terme "dévot" permet à Tartuffe de reprendre la parole et de développer une

en relation

  • Plan détaillé « pensez-vous que molière ait pour seule ambition de faire rire les spectateurs dans tartuffe ?»
    657 mots | 3 pages
  • Tartuffe
    3513 mots | 15 pages
  • rien
    5119 mots | 21 pages
  • Tartuffe : la satire de la fausse dévotion
    1850 mots | 8 pages
  • Tartuffe
    5540 mots | 23 pages
  • Tartuffe de molière
    809 mots | 4 pages
  • Moliére tartuffe
    613 mots | 3 pages
  • Le tartuffe de molière.
    790 mots | 4 pages
  • Tartuffe - Moliere
    1690 mots | 7 pages
  • Tartuffe - acte i à iv
    2082 mots | 9 pages