le terrorisme

258 mots 2 pages
Il faut savoir d'une part que le mots ''Taliban'' n'est pas interprété de la même manière dans les 2 parties du conflits. La où l'un l’appel Terroriste l'autre l'appel Etudiant .

Les ''talibans'' se groupe d’étudiant extrémistes se forme en 1980 lors de l'invasion de l’Afghanistan par l'URSS oussama jeune étudiant s'enguaga dans cette guerre pour repousser l'envahisseur

Oussama est chargé de la collecte de fonds pour ceux que l'on appelle alors les "combattants de la liberté". Il participe aussi à certaines batailles, même si certain faits d'armes relèvent sans doute davantage de la légende que de la réalité.
-Déjà, dans certains cercles étroits de moudjahidins, on entend d'un petit noyau dur multinational, Al-Qaida (la Base).

Quel qu'ait été l'objectif initial des fondateurs de cette "base", ce qui est certain, c'est qu'elle est devenue, notamment depuis ce fameux 11 septembre 2001, une marque franchisée, un modèle et une référence identitaire pour différents groupes islamistes radicaux à travers le monde.

Ainsi, quelques uns des pays les plus riches du monde s’en prennent militairement, à l’aide d’une technologie hyper sophistiquée à un des pays les plus démunis de la planète. Pour mener cette guerre, le gouvernement des Etats Unis a débloqué 40 milliards de dollars, ce qui correspond exactement au double du PIB de l’Afghanistan en 1997.

On peut également mettre en évidence le fait que les kamikazés japonais sacrifiaient leur vie pour une cause nationaliste, là où les motifs des groupes terroristes englobent une plus large plage d'idéologies, notamment religieuses (mais pas uniquement)8).

en relation

  • Le terrorisme
    2093 mots | 9 pages
  • Terrorisme
    1430 mots | 6 pages
  • Le terrorisme
    4474 mots | 18 pages
  • Terrorisme
    870 mots | 4 pages
  • Terrorisme
    9100 mots | 37 pages
  • Terrorism
    354 mots | 2 pages
  • Le terrorisme
    259 mots | 2 pages
  • Le terrorisme
    909 mots | 4 pages
  • terrorisme
    1518 mots | 7 pages
  • Le terrorisme
    2125 mots | 9 pages