Le thème du voyahe dans les fables de la fontaine

Pages: 14 (3304 mots) Publié le: 17 janvier 2011
Le voyage

Introduction

I. Les poèmes

a) « L'invitation au voyage » LIII
b) « Moesta et errabunda » LXII
c) « L'homme et la mer » XIV
d) « Le voyage » CXXVI (VII-VIII)

II.Les formes du voyage

a) La réalité du voyage
b)Le voyage imaginaire
c)Le voyage métaphorique

Conclusion

Introduction

Baudelaire est un auteur français du XIXe siècle, il publie en 1857 unrecueil appelé « Les fleurs du Mal », ce recueil traite de nombreux sujet comme la mort, l'idéal, l'amour, le voyage... etc. Dans cet exposé nous traiterons du thème du voyage, thème traditionnel dans la littérature, dans les poèmes « L'invitation au voyage », « Moesta et errabunda », « L'homme et la mer » et « Le voyage ». Tout d'abord nous étudierons la réalité du voyage, puis le voyage imaginaireet enfin le voyage métaphorique.

I. Les poèmes

a) L'invitation au voyage

Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n'estqu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l'ambre
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l'âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Vois surces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l'humeur est vagabonde ;
C'est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu'ils viennent du bout du monde
- Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D'hyacinthe et d'or ;
Le monde s'endort
Dans une chaude lumière.

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Spleen etidéal, LIII

b) Moesta et errabunda

Dis-moi ton coeur parfois s'envole-t-il, Agathe,
Loin du noir océan de l'immonde cité
Vers un autre océan où la splendeur éclate,
Bleu, clair, profond, ainsi que la virginité ?
Dis-moi, ton coeur parfois s'envole-t-il, Agathe ?

La mer, la vaste mer, console nos labeurs !
Quel démon a doté la mer, rauque chanteuse
Qu'accompagne l'immense orgue des ventsgrondeurs,
De cette fonction sublime de berceuse ?
La mer, la vaste mer, console nos labeurs !

Emporte-moi wagon ! Enlève-moi, frégate !
Loin ! Loin ! Ici la boue est faite de nos pleurs !
Est-il vrai que parfois le triste coeur d'Agathe
Dise: Loin des remords, des cris, des douleurs,
Emporte-moi, wagon, enlève-moi, frégate ?

Comme vous êtes loin, paradis parfumé,
Où sous un clairazur tout n'est qu'amour et joie,
Où tout ce que l'on aime est digne d'être aimé,
Où dans la volupté pure le coeur se noie !
Comme vous êtes loin, paradis parfumé !

Mais le vert paradis des amours enfantines,
Les courses, les chansons, les baisers, les bouquets,
Les violons vibrant derrière les collines,
Avec les brocs de vin, le soir, dans les bosquets,
Mais le vert paradis des amoursenfantines,

L'innocent paradis, plein de plaisirs furtifs,
Est-il déjà plus loin que l'Inde et que la Chine ?
Peut-on le rappeler avec des cris plaintifs,
Et l'animer encore d'une voix argentine,
L'innocent paradis plein de plaisirs furtifs ?

Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Spleen et idéal, LXII

c) L'homme et la mer

Homme libre, toujours tu chériras la mer!
La mer est tonmiroir, tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais a plonger au sein de ton image;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets;
Homme, nul n'a sondé le fond de tes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les fables de la fontaine
  • Les fables de la fontaine
  • La Fontaine- Les Fables
  • Fables de la fontaine
  • Les fables de la fontaine
  • Fables la fontaine
  • Fables de la fontaine
  • Fables de la fontaine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !