Le théâtre, réel, irréel ?

Pages: 7 (1739 mots) Publié le: 13 mars 2013
En prenant appui sur des pièces de théâtre que vois connaissez. Vous commenterez cette définition du théâtre donnée par Jean Giraudoux dans L'Impromptu de Paris : « c'est très simple : cela consiste à être réel dans l'irréel ».

Le théâtre n'a cessé d'évoluer depuis son apparition. De l'Antiquité à l'époque contemporaine en passant par le Moyen-Age, il a toujours été un moyen de divertissementpopulaire, un endroit d'où l'on voit, « teatrum », se dérouler une histoire. Jean Giraudoux, dramaturge germain inscrit dans le mouvement Surréaliste de l'entre-deux guerres, nous dit que le théâtre consiste très simplement « à être réel dans l'irréel ». Il lie ici deux antonymes particuliers, l'un fruit d'observation concrète, qui existe effectivement, en complète opposition avec l'autre,imaginaire, rêvé, fictif. Et si l'art en général peut sembler en partie irréel, il provient de l'imagination humaine, qui elle se base sur notre environnement concret. Nous pouvons ainsi nous demander quels rapports entretiennent les représentations théâtrales avec l'irréel et, par conséquent, avec le réel ? Nous verrons que l'irréel et le réel font tous deux partie intégrante du théâtre et que leurassociation permet de relever les problèmes des sociétés à travers les âges.

L'irréel se présente dans le théâtre sous différentes formes, et aide un dramaturge à communiquer avec ses spectateurs, car comme dit Molière « Le théâtre est fait pour être vu » et pour être vu, il faut qu'il soit intéressant et compréhensible pour les gens qui vont le regarder.
La compréhension d'une pièce passe parles costumes, les décors et l'éclairage, tous sous les ordres du dramaturge par le biais des didascalies. Eugène Ionesco, dans le courant du Nouveau Théâtre, nous montre une scène finale dans Le Roi se Meurt où tout le décor de la scène disparaît au fur et à mesure, ce qui va à l'encontre du domaine du réalisable « On aura vu, pendant cette dernière scène, disparaître progressivement les portes,les fenêtres, les murs de la salle du trône. ».
C'est dans cette optique de clarification que les acteurs antiques portaient des masques, souriants pour les comédies et tristes pour les tragédies. Cette codification improbable dans la réalité permettait de mieux comprendre la pièce, caricaturant les personnages. Des stéréotypes que l'on retrouvera à l'époque du Classicisme, avec Sganarelle qui seretrouve dans plusieurs comédies de Molières comme Dom Juan ou Le Médecin Malgré lui... C'est la caricature récurrente, venant de la comedia de'll arte, du valet poltron et rusé, qui incarne la voix du peuple par ses discours simples et bien souvent ridicules. Toujours dans le Classicisme, Racine, le célèbre dramaturge, met en scène des tragédies antiques en alexandrins et rimes suivies à l'instarde Phèdre dont en voici une réplique « Délivre l'univers d'un monstre qui t'irrite./La veuve de Thésée ose aimer Hippolyte ! » ici le langage soutenu donnant un rythme si particulier à ses pièces renforce le côté irréel du théâtre.
Les codes et les règles participent aussi au côté fictif du théâtre, la définition de la règle des trois unités nous est donnée en 1674 par Nicolas Boileau « Qu'en unlieu, qu'en un jour, un seul fait accompli/Tienne jusqu'à la fin le théâtre rempli » ce qui est absolument invraisemblable, comme le montre la pièce de Racine, Andromaque où toute l'intrigue se déroule en un jour dans une salle du château de Pyrrhus, alors qu'elle dure cinq actes. La règle de bienséance consiste à ne pas choquer le spectateur, les scènes violentes se passent donc en coulisse etsont racontées par un autre personnage, comme la scène du naufrage dans Dom Juan de Molière, rapportée par Pierrot, un paysan.
Ces règles et ces codifications participent à la compréhension de la dimension théâtrale que veut donner le dramaturge à son œuvre, et elles sont à certaines époques nécessaires s'il veut être compris du public, car le théâtre malgré son aspect irréel, est dans sa...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le théâtre irréel ou vrai
  • Théatre réel?
  • Le théâtre doit-il exprimer le réel ?
  • Le théâtre, une représentation du réel ? (plan)
  • Le théatre exprim et-il le réel
  • Le théâtre exprime t-il le réel ?
  • Le théatre exprime-t-il le réel?
  • Le théâtre reproduit il le réel?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !