Le théâtre a pour objet d’être le miroir de la nature

Pages: 6 (1302 mots) Publié le: 26 novembre 2010
Il était une fois un garçon qui s’appelait Théophile. Ce garçon qui ne vivait qu’avec sa mère était passionné par la lecture. Tous les mercredis, il se rendait à la bibliothèque pour reprendre des livres jusqu’au jour où il tomba sur un livre de magie rouge comme l’indiquait le titre. Il le prit et l’emmena en salle de lecture ; il saisit, entre deux pages, une recette qui indiquait commentdevenir ‘’invisible’’ ! Pris de peur et en même temps un peu de joie à l’idée de se dire que cette recette était réelle, il la prit, la mit dans sa poche, reposa le livre là où il l’avait trouvé et partit de la bibliothèque. Il alla retrouver son meilleur ami qui ne croyait pas une seule seconde à cette soit disant potion.
Théophile poussa son ami, Bonaventure, à l’écouter et a faire cette recetteavec lui. Bonaventure qui ne peut refuser quelque chose à son ami, lui accorda cette faveur. Ils allèrent trouver tous les ingrédients de la potion. Une fois tous les éléments en main, ils se mirent à l’ouvrage. Mais avant de faire tout cela, ils décidèrent de s’aérer les esprits en allant faire du roller en sautant par dessus les bancs.
C’est à se moment là qu’une personne les surprit. C’étaitArkandias, le créateur de cette mystérieuse potion. Il était dans une grosse voiture noire qui, d’un coup d’accélération, renversa Bonaventure. Théophile qui était furieux lui cassa son phare avant droit. Par la suite, Arkandias partit. Théophile et Bonaventure rentrèrent chacun chez eux. Quand Théophile rentra, sa mère lui dit qu’un homme aux ongles noirs et plutôt grand était venu à la maison poursavoir si il était là. Théophile dit qu’il ne le connaissait pas et il alla appeler Bonaventure. Il lui dit qu’Arkandias était venu chez lui. Mais comment a-t-il pu savoir où j’habitais ? Il pensa tout d’abord au moment où, une semaine après la découverte de ce livre, il alla à la bibliothèque pour revoir ce livre qui lui paraissait étrange et au même endroit où il avait pu trouver la recette de lapotion, un mot était maintenant là !
Il ouvrit doucement le papier et reconnu l’écriture d’Arkandias ; la même que celle de la potion. Ce mot disait ou plutôt ordonnait à Théophile de ramener la liste des ingrédients pour la potion. Théophile qui était assez malin alla faire une photocopie et remit le double à l’endroit exact et repartit. Mais en réfléchissant bien, il n’avait laissé aucunetrace de son habitation. Mais ils ne décidèrent pas pour autant d’arrêter le commencement de la potion. Le gros problème c’est que il devait s’inviter à dormir ce soir là parce que la lune serait pleine et il fallait le faire un soir de pleine lune et grâce à deux mamans gentilles ils purent s’inviter à dormir ce soir là. Ce soir là était tout simplement demain. Le lendemain soir, une fois tout prêt,ils commencèrent la potion ; Bonaventure interprétait un air de flûte cassant et Théophile, lui, versait tous les ingrédients. A la fin de la potion, au moment où Théophile jeta une bague en or, comme indiqué dans la potion, une immense flamme verte apparut, puis elle se calma. Bonaventure était hors de lui-même. Bien sur ils essayèrent la bague mais Théophile fit une bêtise car une foisinvisible, ce qui avait surpris les deux, il enleva la bague qui disparut.
Alors bien embarrassés, ils se dirent qu’Arkandias serait leur seul et unique moyen de faire réapparaître Théophile. Alors ils allèrent chez lui car il avait son adresse. Une fois arrivée a destination, Arkandias fit une potion qui permettait, selon lui, de revenir en arrière dans le temps. Et c’est alors que la flamme verteapparut à nouveau et Théophile réapparut mais pas la bague ! Arkandias qui la cherchait partout ne l’avait pas trouvée. Théophile resta muet jusqu’à se qu’ils partent, lui et Bonaventure. Arrivés chez eux Théophile ouvrit tout simplement la bouche et là, la bague était là ! Bonaventure était stupéfait ! Il la prit dans sa main, sortit dehors et la balança sur le toit de la bibliothèque et on entendit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dom juan, miroir du théâtre, théâtre du miroir
  • Le theatre est il un objet?
  • Les objets au theatre
  • L objet au theatre
  • Le théatre est-il un miroir de la realité?
  • "Tout est langage au théâtre, les mots, les gestes, les objets. il n'y a pas que la parole." ionesco
  • A travers le miroir
  • la symbolique des objets au théâtre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !