Le tissu social, entre paganisme et christianisme, v-vii siècle

2486 mots 10 pages
Le tissu social, entre paganisme et christianisme, V-VII siècle

· Association religieuse permet de repérer les transformations du tissu social. V-VII : après la chute de l'empire romain d'Occident en 393. On se cadre en Europe occidentale jusqu'à l'apparition des grands monastères.

· Thèse classique : aux XII l'individu n'existe pas et seule compte les groupes, c'est une thèse d'Engels. Avant la société féodale, on ne peut que repérer des groupes nomades ou semis-nomades soudés par la consanguinité, socialement et économiquement égalitaire, le lien clanique primait sur le lien familial. Dans les deux cas, c'est un lien de sang, il n'était pas possible d'imaginer la propriété privée. Attachement à trois niveaux : tribu, clan, peuple. C'est une thèse erronée et modernisée dans un ouvrage de Morris et Gourevitch mais cette vision ne tient pas.

· Dans toute société ancienne, on a des solidarités verticales et horizontales : pyramide sociale, famille, gouvernants, cours, groupements politiques, guilde... Autres solidarités : intellectuel, il se forme un consensus principalement politique, philosophique, religieux. Antiquité :

· Solidarité de groupe : large : citoyen de l'empire romain, classe sénatoriale, équestre, la gens, confrérie.
· Solidarité familiale : gens, famille nucléaire.
· Solidarité intellectuelle : groupements d'individus qui se sentent liés à une parenté philosophique : stoïciens, néoplatonisme : évergètisme : un souci du bien commun, « humanitaire » avec groupe monastique.

· Mutation s'accompagne de la christianisation des élites, parfois discutée. Passage à l'empire chrétien suppose que le groupe au pouvoir va aider les élites à s'ouvrir sur le domaine du lien social : réseaux d'assistance exemple les auspices (xenodochia).

· Christianisme également fraternité et amour du prochain. La fraternité est évoquée dans tous les écrits du nouveau testament, origine de l'humanité, création qui associe l'homme, la

en relation

  • La litterature moyen age
    27264 mots | 110 pages
  • Cours ld1 histoire de la construction de l'etat
    36518 mots | 147 pages
  • Peaks
    12573 mots | 51 pages
  • traité d'athéologie
    66775 mots | 268 pages
  • Hissam
    234781 mots | 940 pages
  • Portrait de madame vauquer
    21001 mots | 85 pages
  • Préface de cromwell (texte intégral)
    23320 mots | 94 pages
  • INTRODUCTION HISTORIQUE AU DROIT
    28258 mots | 114 pages
  • Cours d'histoire crpe
    31621 mots | 127 pages
  • L art francais du moyen age. architecture et symbole
    47948 mots | 192 pages