Le transfert d’une mémoire. de l’ « algérie française » au racisme anti-arabe

Pages: 24 (5836 mots) Publié le: 24 février 2011
Introduction
1. Contexte
Peut-on dire, à l’instar d’Henry Rousso que l’Algérie française est un « passé qui ne passe pas » ? Pourquoi des enfants d’immigrés, pleinement intégrés à la société française, sont-ils rejetés par une partie de cette dernière ? Pourquoi l’extrême-droite est-elle aussi populaire en France ? L’histoire coloniale et les mémoires qui la construisenttouchent la France dans son identité collective et dans son histoire nationale et pèsent toujours lourdement sur la scène politique et culturelle. Lorsque la guerre se termine, la France souhaite oublier le Sud et cette situation va perdurer pendant plusieurs années. Elle n’a pas aujourd’hui encore complètement intégré son passé colonial (et notamment l’immigration) dans son identité nationale. Audébut des années 1990de part et d’autres de la mer, les mémoires de la guerre se réveillent. Les nouvelles générations veulent savoir ce qui s’est passé. Dans les années 1980, ces nouvelles générations, issues de l’immigration coloniale et postcoloniale apparaissent sur le devant de la scène, afin de lutter pour l’égalité des droits. En 1995, Jacques Chirac est élu président et les nostalgiques del’Algérie française se réveillent. Ces dernières années des progrès pour reconnaître les pages sombres (vichy, l’esclavage, la colonisation…) de l’histoire française ont été effectués mais il reste encore beaucoup à faire. Une « politique de la mémoire » se met en place depuis une dizaine d’années, grâce à l’édification d’espaces dédiés à la mémoire coloniale ; et des déclarations officielles et destextes de loi qui tendent à instaurer un contrôle de l'histoire. De plus, avec l’ouverture des archives le travail historique concernant entre autre la guerre d’Algérie a beaucoup progressé depuis une vingtaine d’années. L’épisode de la guerre d’Algérie s’est ainsi enraciné dans le débat franco-français (statut des anciens soldats français, révolte des enfants de harkis …). Néanmoins, certainshommes politiques ne s’inscrivent pas dans ce mouvement de redécouverte, ainsi Nicolas Sarkozy assimile tout retour sur le passé colonial à de « l’auto flagellation ». De même, l’extrême droite instrumentalise la souffrance et la nostalgie des pieds-noirs. Mais refuser d’adresser le passé, c’est risquer un violent retour du refoulé. Ainsi, il semble que l’amnésie collective concernant les pagessombres de l’histoire française soit en partie responsable de certains conflits identitaires actuels. L’auteur insiste sur le fait que la répétition des situations vécues pendant cette histoire coloniale semble de plus en plus présente dans l’actualité française.
2. Biographie auteur
Benjamin Stora est né à Constantine en 1950. Il est titulaire de doctorats en histoire et en sociologie.Professeur des Universités, il est un spécialiste reconnu du de l’histoire du Maghreb et notamment de l’Algérie contemporaine. Il est le directeur scientifique de l’Institut Maghreb-Europe, et fait partie du Laboratoire Tiers-Monde-Afrique, de celui de Sociologie de la Connaissance et de l'institut d'Histoire du temps présent. Il s’intéresse particulièrement à la complexité des engagements et desluttes, à l’histoire des Juifs d’Algérie, au nationalisme algérien et aux rapports entre mémoire et histoire. Chercheur prolixe et médiatisé, il a voulu assurer un rôle public. Il a été entre autre l’auteur de la série documentaire : « Les années algériennes » diffusée en septembre-octobre 1991. Homme de gauche, il est par ailleurs très engagé pour la réconciliation franco–algérienne. Un historien nepeut mélanger histoire et politique. Se doit-il donc d’être hors de la société à laquelle il appartient ? Benjamin Stora est un homme aux fortes convictions politiques, cela transparait-il dans son œuvre ?
3. Présentation livre
Le transfert d’une mémoire. De l’ « Algérie française » au racisme anti-arabe a été publié par les éditions La Découverte en 1999. Cet ouvrage de 147 pages est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Transfert algerie
  • Racisme anti-gros
  • Racisme anti-roux
  • Actions françaises anti-crise
  • anti trou de memoire
  • La colonisation française en algérie
  • Algérie création francaise
  • Le transfert de garde d'une chose

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !