le Vieil Homme et la Mer

Pages: 115 (28597 mots) Publié le: 9 novembre 2015
Ernest Hemingway

Le vieil homme
et la mer
traduction par François Bon

ISBN 978-2-8145-0596-4
couverture : photographie collection Hemingway
JFK Library, Boston, public domain (merci E. B-C.)
© François Bon & publie.net pour cette traduction
première mise en ligne le 7 février 2012
màj n° 3 – 11 février 2012

2

HEMINGWAY | LE VIEIL HOMME LA MER

3

HEMINGWAY | LE VIEIL HOMME LA MER

LE VIEILHOMME ET LA MER

Le vieil homme pêchait seul dans le Gulf Stream
sur son canot depuis quatre-vingt-quatre jours sans
avoir pris un poisson. Les quarante premiers jours, le
garçon était venu avec lui. Mais après ces quarante
jours, les parents du garçon lui avaient dit que le vieil
homme était finalement et définitivement salao, ce
qui est la pire forme pour dire pas de chance, et selon
leursordres, le garçon était parti sur un autre bateau,
lequel avait pris trois gros poissons la première semaine. Cela le rendait triste, le garçon, de voir le
vieil homme revenir chaque soir le canot vide, et
toujours il le rejoignait pour l’aider à porter les lignes
enroulées, la gaffe, le harpon et la voile ferlée autour
du mât. Une voile rapiécée avec des sacs de farine qui
pendait ainsi comme ledrapeau d’une permanente
défaite.
Le vieil homme était maigre et hâve, avec de profondes rides dans l’arrière du cou. Sur ses joues, les
4

HEMINGWAY | LE VIEIL HOMME LA MER

taches brunes d’un cancer de la peau bénin à cause de
la réflexion du soleil sur la mer des tropiques. Les taches lui tombaient de chaque côté du visage et ses
mains gardaient les cicatrices profondément plissées
des poissonshâlés lourdement sur la corde. Mais aucune de ces cicatrices pour être récente. Elles étaient
aussi vieilles que l’érosion dans le désert sans poisson.
Tout en lui était vieux, sauf les yeux –  et ils
étaient de la même couleur que la mer, joyeux et invincibles.
–  Santiago, lui dit le gamin alors qu’ils remontaient du quai où ils avaient halé le canot, je vais pouvoir revenir avec toi, on a fait unpeu d’argent.
Le vieil homme avait appris au garçon à pêcher et
le garçon l’aimait.
–  Non, dit le vieil homme, tu es sur un bateau
qui connaît la chance. Reste avec eux.
–  Mais rappelle-toi quand tu étais resté quatrevingt-sept jours sans un poisson, et qu’ensuite on
avait attrapé tous ces gros, un par jour pendant trois
semaines ?
5

HEMINGWAY | LE VIEIL HOMME LA MER

– Je me souviens, dit levieil homme. Et que tu
ne m’as pas quitté parce que tu aurais douté.
– C’est mon père qui m’a forcé, je suis son fils, je
dois lui obéir.
– Je sais, dit le vieil homme. Et c’est normal.
– Il n’a pas assez confiance.
– Non, dit le vieil homme. Mais nous on a confiance. Hein ?
– Oui, dit le garçon. Si tu veux on prend une bière
à la Terrace, et ensuite on porte tout ça chez toi.
– Pourquoi pas, dit levieil homme. Entre pêcheurs.
Ils s’assirent à la Terrace et la plupart des pêcheurs se moquèrent du vieil homme, qui ne se mit
pas en colère. D’autres, parmi les vieux pêcheurs, le
regardaient avec tristesse. Mais ils ne la montraient
pas, et parlaient poliment des courants, de la profondeur à laquelle ils avaient gréé leurs lignes, de ce
beau temps qui n’en finissait pas et de ce qu’ils
avaientremarqué. Les pêcheurs victorieux étaient
déjà attablés, avaient dépecé espadons et marlins puis
les avaient posé de leur pleine longueur sur des planches que les hommes, deux à chaque bout, traînaient
6

HEMINGWAY | LE VIEIL HOMME LA MER

en titubant jusqu’à la pêcherie où ils attendraient le
camion frigo qui les emporterait au marché de La
Havane. Et ceux qui avaient pris des requins lesavaient portés à l’usine à requins, de l’autre côté de
la baie, où ils seraient hissés par une grue, leurs nageoires découpées, leur foie extrait, la peau retournée et la chair découpée en lamelles pour le salage.
Quand le vent était à l’est, l’odeur de l’usine à
requins venait jusque de ce côté du port  ; mais aujourd’hui il en parvenait juste un faible relent, le vent
étant reparti au nord puis...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le vieil homme et la mer, présentation
  • vieil homme et la mer
  • Le vieil homme et la mer
  • le vieil homme et la mer
  • Le vieil homme et la mer
  • Le vieil homme et la mer
  • Le vieil homme et la mer (angalis)
  • Le vieil homme et la mer

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !