Le vieillard et l'enfant

752 mots 4 pages
On peut tous s’identifier aux enfants et leurs manières de voir le monde qui les entours. « Le Vieillard et l’Enfant », par Gabrielle Roy, est une nouvelle remplie de jeunesse et de naïveté. Cette histoire est écrite du point-de-vue d’une petite fille, ceci étant fait pour transmettre une certaine perspective au lecteur. L’auteure crée cette dynamique en utilisant un langage excité, l’on pourrait même dire énervé, comme le discours d’un enfant. Elle emploi des métaphores, et personnifie plusieurs objets, créant des images vives et profondes dans la tête du lecteur. Finalement, elle applique des éléments stylistiques qui peuvent nous aider à nous reconnaître au personnage principal, Christine. Cette dernière est une jeune fille solitaire et ennuyée par sa vie quotidienne au Saskatchewan. Commençons donc en analysant la manière unique en qu’elle elle s’exprime.

Gabrielle Roy transmet la jeunesse à travers son écriture en utilisant un langage très particulier. Premièrement, elle s’exprime parfaitement, comme un enfant le ferait, avec exagération, impatience et indécision. Par exemple, elle dit qu’elle et Mr. Hillaire demeure muet pour « une demi-heure peut-être », ceci est probablement en excès de la réalité. Les enfants sont reconnus pour leur habileté d’exagérer quelques faits quand ils racontent une histoire. Pareillement, Christine est constamment pressée. Son impatience est souvent un point d’intérêt dans cette histoire, et se transforme généralement en énergie, sinon en joie incontrôlable. Quand elle aperçoit le lac, elle devient « suprêmement étonnée » et débordante de bonheur, elle s’exclame « Ah, c’est donc cela! ». Ceci est un autre signe de jeunesse, car les adultes s’excitent rarement autant, et si par chance ceci leurs arrivent, ils exposent rarement leurs émotion aux autres. Christine fait aussi preuve indécision à travers cet extrait. Par exemple, elle ne peut pas décider si le lac est « silencieux » ou s’il « fait entendre son bruit particulier ».

en relation

  • Comparaison
    826 mots | 4 pages
  • Sujet
    2475 mots | 10 pages
  • Therese
    2151 mots | 9 pages
  • Analyse schématique du mythe d'antigone
    1398 mots | 6 pages
  • angélus
    10781 mots | 44 pages
  • Temps différents
    2605 mots | 11 pages
  • Comment vivre avec les ados?
    2191 mots | 9 pages
  • Cour de psychologie
    10764 mots | 44 pages
  • entretien d'embauche
    473 mots | 2 pages
  • Éloges 15 de saint-john perse commentaire composé
    1944 mots | 8 pages