Lecture analytique : apollinaire, alcools, « zone » vers 1-24 question : comment ce poème allie-t-il nouveauté créatrice et tradition pour transfigurer la réalité quotidienne ?

Pages: 5 (1171 mots) Publié le: 15 mars 2013
Lecture analytique : Apollinaire, Alcools, « Zone » vers 1-24 Question : comment ce poème allie-t-il nouveauté créatrice et tradition pour transfigurer la réalité quotidienne ?

Introduction -
Guillaume Apollinaire est une des figures de l’avant-garde artistique du début du XXe siècle. Ami du peintre Picasso, du poète Max Jacob, il cherche dans son œuvre de nouvelles voies d’expressionpoétique, à l’instar des artistes de son temps. Il crée de nouvelles formes poétiques : les poèmes simultanés, les poèmes-conversation ou les calligrammes, par exemple.
- En 1913 paraît Alcools, recueil de poèmes écrit sur une dizaine d’années, il surprend par l’absence de ponctuation, l’originalité des images, la diversité des formes. Différents thèmes parcourent le recueil : l’éloge de la modernité,la poèsie du quotidien, la mélancolie, l’amour blessé, l’ivresse, la ville pour n’en citer que quelques-uns.
- Le titre du poème « Zone »renvoie à la bande de terrains vagues qui entourait Paris, lieu de la marginalité sociale comme la poésie d’Apollinaire est en marge de la poésie traditionnelle. Le poème, écrit en 1911, fut d’abord intitulé « Cri ». C’est le récit d’une déambulation tout à lafois dans la ville et dans les souvenirs du poète. Poème liminaire du recueil, il annonce certains de ses thèmes et place le recueil sous le signe de la modernité et d’une esthétique nouvelle, ce qui apparaît dès les 24 premiers vers.

Lecture
- reprise de la question et annonce du plan : Nous verrons donc comment le poème allie nouveauté créatrice et tradition pour transfigurer la réalitéquotidienne en nous intéressant tout d’abord à la revendication de nouveauté qui parcourt le poème, puis aux éléments qui sont cependant en continuité avec la tradition. Enfin nous analyserons comment ces deux aspects transfigurent la réalité quotidienne.

I - La revendication de nouveauté :

a) dans la forme :
• L’organisation du texte rompt avec la tradition. En effet, ce n’est pas une formefixe et il n’y a pas de structure strophique régulière : 3 monostiches, puis un tercet, puis un huitain, puis un dizain.
• Il n’y a pas de ponctuation ce qui force le lecteur à trouver son propre rythme, à être acteur du sens à donner.
• Les vers sont des vers libres de longueur variée. Certains sont très longs et se rapprochent ainsi de la prose : « Tu lis les prospectus les catalogues lesaffiches qui chantent tout haut » v. 11, 15 syllabes.
• Il n’y a pas toujours de rimes, mais des assonances : « christianisme »/ « Pie X ». Les rimes pauvres sont dominantes : « gémit »/ « midi » l’ensemble de ces procédés confère une impression de liberté et de modernité

b) le refus de la tradition
• Le rejet de l’ancien est fortement marqué : « À la fin tu es las de ce monde ancien » et « Tuen as assez de vivre dans l’antiquité grecque et romaine » alors que le nouveau est mis en valeur « J’aime la grâce de cette rue industrielle »
• Paradoxalement, ce premier poème s’annonce comme une fin « À la fin tu es las … », contrairement à ce que l’on attendrait
• Le présent employé très majoritairement ancre le texte dans l’actualité, la modernité

c) la présence forte de la modernité
•Dès le deuxième vers, la tour Eiffel est célébrée : construite pour l’exposition universelle de 1889, elle est encore très nouvelle et c’est bien sa modernité qui séduit Apollinaire. D’autre part, la personnification et la métaphore filée renouvelle l’image traditionnelle de la bergère. Enfin on peut souligner que ce monument inspire aussi un peintre comme Delaunay
• Les lieux de la modernitésont aussi évoqués : « hangars de Port-aviation », « rue industrielle »
• Ainsi que le monde industriel et professionnel « Les directeurs les ouvriers et les belles sténodactylographes »
• Ainsi que les nouveaux supports textuels : « les prospectus les catalogues les affiches », « livraisons à vingt-cinq centimes » les termes accompagnant ces éléments de la modernité leur confèrent un caractère...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lecture analytique – apollinaire, début du poème « zone » (vers 1 à 24)
  • Apollinaire, alcools, « zone » vers 1-24
  • Lecture analytique de zone de apollinaire
  • Zone appolinaire, vers 1 à 24
  • « Zone », alcools, apollinaire
  • Premiers vers de zone, apollinaire
  • Commentaire "Zone" Apollinaire (v1-24)
  • Axe de lecture zone Apollinaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !