lecture analytique de DOM JUAN

1766 mots 8 pages
Lecture analytique Dom Juan : (on n’analyse pas ce qui est dit, mais COMMENT c’est dit.)
1° Molière, Dom Juan, IV, 3 (1665) Obj : Découvrir Don Juan, figure mythique. Entrer dans l’étude thématique de la relat° maître/valet.
[Sganarelle : nom traditionnel du valet dans la commedia dell’arte]
1) Stratégie de déstabilisation par excès de politesse. (DJ vs M.D)
A) Le jeu théâtral : ++ marque d’honneur, hyperbole par les gestes et les mots. « Otez ce pliant et apportez un fauteuil » comiq de geste car il en fait trop. Ligne 1, 4, 6,9 => tournure de phrase hyperbolique (que, jamais, meilleur, coquin/parbleu) B) Interruptions […] : excès d’impolitesse ! DJ a tjrs le pouvoir, ++ interruption, c’est un comiq de situation, trop de politesse tue la politesse. Aussi comiq de mot l.18 sens financier ou sens morale ? C’est une double énonciat°, une ironie de DJ, le destinataire est le public, devenant ainsi son complice. C) Fausses marques d’intérêt : Insolence/mépris l.29-46, c’est un comiq de mot et de situat°. Il peu aussi y avoir un comiq de représentation l.29 => perso qui ne correspond pas du tout a la description de DJ, en effet la phrase n’a une dimension ironique que si le comédien choisit pour le rôle est a l’opposé du portrait, c’est une didascalie interne. DJ répète sans cesse M. Dimanche, or, au 17e sa ne se fait pas, c’est une grande marque de mépris. Aussi, il parle avec une attitude paternaliste, comme un père qui parle a un enfant qui ne comprend rien.

en relation

  • lecture analytique dom juan
    1234 mots | 5 pages
  • Lecture analytique dom juan
    954 mots | 4 pages
  • Lecture analytique dom juan
    1811 mots | 8 pages
  • DOM JUAN LECTURE ANALYTIQUE
    801 mots | 4 pages
  • lecture analytique Dom Juan
    1147 mots | 5 pages
  • Dom juan lecture analytique
    753 mots | 4 pages
  • Lecture analytique : dom juan
    824 mots | 4 pages
  • Dom juan lecture analytique
    989 mots | 4 pages
  • lecture analytique dom juan
    490 mots | 2 pages
  • Lecture analytique sur un extrait de dom juan
    607 mots | 3 pages