Lecture analytique : la mort de manon (manon lescaut)

635 mots 3 pages
Intro : * Manon Lescault, écrit par Abbé Prevost pdt régence Duc d’Orléans * Roman enchâssé -> récit dans le récit * Cet extrait se situe pdt le récit du chevalier des Grieux à Renoncour * Après le duel pour Manon mené par des Grieux en Lousiane, ce dernier l’enmène dans le desert où elle meurt après une longue marche

* LECTURE

* En quoi cette scène met fin à une histoire d’amour de manière pathétique et morale ?

I. L’anéantissement de des Grieux a) Un des Grieux amoureux et réactif Nous avons la mise en scène d'un amour qui n'a jamais été aussi parfait: Manon, quoique accablée, n'a pour souci que le soin du chevalier: " 1er souci = change le linge de ma blessure".
Tendresse, importance du contact physique: - "j'échauffai ses mains" - "en touchant ses mains" - "le serrement de ses mains" - "des marques d'amour"

Présence affirmée; mais contact: M'suffisant et inutile puisque Manon (accablée par la fatigue, froide et tremblante, voix faible => on note description + importante) meurt.

b) Une vive transformation d’attitude Des Grieux est incapable de raconter en détail : il s’en excuse auprès de ses auditeurs par deux fois à travers des impératifs de prière (« Pardonnez si j’achève en si peu de mots » ; « N’exigez point de moi »). Cette difficulté à dire l’indicible de la séparation, est surtout perceptible dans la phrase la plus lapidaire, qui intervient au moment fatal : « Je la perdis ». Le mot « mort » n’est jamais prononcé, seul apparaît le verbe « expirer ». Des Grieux recourt en revanche à de nombreux euphémismes« Un malheur » ; « A sa dernière heure » ; « La fin de ses malheurs approchait » ; « Je la perdis » ; « Fatal et déplorable évènement » ; « Mon âme ne suivit pas la sienne ». Un style noble et soutenu avec les figures classiques de l’atténuation telles que l’euphémisme. La mort n’est pas décrite mais suggérée selon la règle de bienséance qui proscrit toute violence.

II. Une scène

en relation

  • Lecture analytique - manon lescaut, la mort de manon
    543 mots | 3 pages
  • Lecture analytique sur la mort de Manon Lescaut : Abbé Prevost
    1618 mots | 7 pages
  • la soumission de des grieux
    1125 mots | 5 pages
  • La Fontaine - Le Loup Et L'Agneau - Lecture Analytique
    4855 mots | 20 pages
  • Manon
    2217 mots | 9 pages
  • Manon lescaut
    2448 mots | 10 pages
  • Explication de vers de La Cigale et la Fourmi Jean de la Fontaine
    4838 mots | 20 pages
  • Abbé prévost
    43673 mots | 175 pages
  • Hjljkmylp
    1607 mots | 7 pages
  • ABBE PREVOST
    43472 mots | 174 pages