Lecture analytique "le fou et la vénus"

1045 mots 5 pages
Le poème "Le Fou et la Vénus" comporte sept strophes réparties autour d’un lien logique central : " Cependant ", qui souligne l’opposition entre la magnificence de la nature et le désespoir et la solitude du bouffon ; mais aussi entre la vision d’ensemble et détaillée centrée sur deux personnages : le bouffon et la Vénus dans le rayonnement d’une somptueuse journée d’été. La description de la nature montre qu’il s’agit d’un monde idéal. La première phrase traduit l’admiration du narrateur devant le spectacle qui s’offre à lui. La suite du texte est le developpement de ce mot "admirable". La nature est belle ,elle est a la fois tres grande "vaste" est associée a la chaleur. La comparaison avec l’amour et la jeunesse traduit le bonheur qui emane de ce spectacle. Le plaisir est associé au néant les jets d’eau eux meme sont immobiles. La différence entre le monde de la nature et celui des humains est que le silence est relié à la fête. La nature est vu a travers sa lumiere croissante, des couleurs eclatantes et des parfums tellement forts qui en deviennent visibles.
Aux pieds d’une statue immense, un bouffon. Le rappel de ses fonctions : faire rire. Son aspect ridicule est montré par le costume plein de couleurs.Sa fonction est de distraire les Remords et l’Ennui des puissants. Sa position est paradoxale car il ne joue pas son rôle puisqu"il est triste ("larmes"). Il est dans une position inferieure, recroquevillé aux pieds de sa statue.Le poète déchiffre et explicite le sens de ses larmes. Son infeririorité est traduite par un discours aux termes pejoratifs. Le bouffon est une representation de l’artiste qui a pour fonction lui aussi de distraire les Hommes. L’attitude de la déesse est une évocation de la beauté et les qualificatifs soulignent ces caractéristiques. Elle est a la fois éternelle et sensible. Le drame du bouffon est donc de ne pas émouvoir cette statue.

I/ Une double définition du BEAU :

=> La Nature VIVANTE, ENCHANTERESSE
=> La STATUE

A/ Les

en relation

  • Lecture analytique "le fou et la vénus" - charles baudelaire
    1203 mots | 5 pages
  • Introduction
    2644 mots | 11 pages
  • etude de nana de emile zola
    2798 mots | 12 pages
  • Commentaire
    1389 mots | 6 pages
  • Commentaire
    1389 mots | 6 pages
  • Analyses de 3 extraits de nana de zola
    4890 mots | 20 pages
  • Ulysse
    2624 mots | 11 pages
  • Paradoxes le spleen de Paris
    1395 mots | 6 pages
  • Paradoxes le spleen de Paris
    1395 mots | 6 pages
  • descritif naturalisme2de
    10079 mots | 41 pages