Lecture analytique phèdre acte ii scène 5

Pages: 5 (1065 mots) Publié le: 12 mai 2013
Lecture analytique : L'aveu indirect de Phèdre (Acte II Scène 5)

Introduction

Phèdre est une pièce de théâtre qui fait partie du classissisme, écrite par Jean Racine en 1677.
L'extrait que nous allons étudier est situé dans la scène 5 de l'acte II.
La reine Phèdre est amoureuse d'Hippolyte, fils de son mari Thésée. La princesse a honte de cette « fureur » qui l’accable jusque dans sasanté, elle est même décidée à mourir. Toutefois, on annonce la mort de Thésée, et Oenone, sa confidente, la presse à avouer son amour pour Hippolyte. Selon Aristote, un évènement doit avoir lieu dans la tragédie. Et cet évènement doit procurer à la fois la terreur chez le spectateur mais aussi la pitié pour le personnage victime de cet évènement. Ici, ils sont deux à être victimes : Phèdre à la foiscoupable mais innocente car dominée par la fatalité mais aussi Hyppolyte, victime de cet amour incestueux.

Lecture du passage

PHÈDRE
Oui, prince, je languis, je brûle pour Thésée : Je l'aime, non point tel que l'ont vu les enfers, Volage adorateur de mille objets divers, Qui va du dieu des Morts déshonorer la couche ; Mais fidèle, mais fier, et même un peu farouche, Charmant, jeune, traînanttous les cœurs après soi, Tel qu'on dépeint nos dieux, ou tel que je vous voi. Il avait votre port, vos yeux, votre langage ; Cette noble pudeur colorait son visage, Lorsque de notre Crète il traversa les flots, Digne sujet des vœux des filles de Minos. Que faisiez-vous alors ? Pourquoi, sans Hippolyte, Des héros de la Grèce assembla-t-il l'élite ? Pourquoi, trop jeune encor, ne pûtes-vousalorsEntrer dans le vaisseau qui le mit sur nos bords ? Par vous aurait péri le monstre de la Crète, Malgré tous les détours de sa vaste retraite. Pour en développer l'embarras incertain, Ma sœur du fil fatal eût armé votre main. Mais non: dans ce dessein, je l'aurais devancée ; L'amour m'en eût d'abord inspiré la pensée ; C'est moi, prince, c'est moi, dont l'utile secoursVous eût du Labyrinthe enseignéles détours : Que de soins m'eût coûtés cette tête charmante ! Un fil n'eût point assez rassuré votre amante : Compagne du péril qu'il vous fallait chercher, Moi-même devant vous j'aurais voulu marcher ; Et Phèdre au Labyrinthe avec vous descendueSe serait avec vous retrouvée ou perdue. 


Intérêt du passage

Ce passage nous révèle la passion dévorante que Phèdre voue à Hippolyte.Annonce du plan

Axe 1 : L'aveu de l'adultère de manière détournée
Axe 2 : Des sentiments forts et incontrôlables
Axe 3 : Le désarroi et le repenti de Phèdre

Développement

Axe 1 

Phèdre confond Thésée et Hippolyte. Elle se désolidarise de Thésée en espérant qu'il ne reviendra plus et s'éprend d'Hippolyte en cachant ses sentiments par sa ressemblance avec son père. La gradation : « jelanguis, je brûle pour Thésée » (vers 634) contredit l'accumulation : « Il avait votre port, vos yeux, votre langage. » (vers 641). On peut penser que Phèdre est confrontée à la fatalité de la situation qu'elle ne maîtrise plus.
Elle argumente son aveu, le champs lexical de l'aventure et de la quête le montre (« détours, labyrinthe, héros, vaisseau, péri, monstre, fil, secours, retrouvée, perdue »). Enquelque sorte, cela crée un parallèle entre l'affrontement du Minotaure et une quête du cœur d'Hippolyte.

Phèdre fait le portrait indirect d'Hippolyte. Elle décrit explicitement Thésée et implicitement Hippolyte (notemment dans les vers 638 à 642). Phèdre parle d’Hippolyte en faisant croire qu’elle parle de Thésée en faisant son éloge (vers 641 « il » ; vers 642 « son visage » ; vers 657« cette tête charmante » ; vers 642 « cette noble pudeur »).

Axe 2

Phèdre est follement amoureuse d'Hippolyte, le champs lexical de l'amour le montre (« cœur, compagne, aime, amour, languis, brûle, adorateur, fidèle, amante » ). Les assonances en [d] et [f] présentes dans le texte notamment dans : « Qui va du Dieu des morts déshonorer la couche ; /Mais fidèle, mais fier, et même un peu...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Phedre acte 5 scene 6 lecture analytique
  • Phédre acte ii scéne 5
  • Phédre acte ii scéne 5
  • Phèdre acte ii scène 5
  • Phedre acte ii scéne 5
  • Phèdre acte ii scène 5
  • Lecture analytique n 1 : racine, phèdre , acte ii , scène 5, v631-682
  • Commentaire phedre acte ii, scéne 5

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !