Lecture analytique pot de terre et pot de fer

341 mots 2 pages
Lecture Analytique du poème

Le Pot de terre et Le Pot de fer
Le texte peut aisément être découpé en quatre parties.
La première est purement narrative (avec ses passés simples «proposa», «excusa», etc.). Cette partie présente les personnages et l’intrigue.
La seconde est un dialogue entre les deux pots (les guillemets, l’alternance des répliques, les tirets, les verbes de parole comme «dit» ou «repartit», le présent en témoignent). Ce dialogue est essentiellement argumentatif puisque le pot de terre donne les raisons de son refus de partir, et le pot de fer tente de le convaincre de venir avec lui.
La troisième partie est constituée d’une série de vers au présent de narration, ce qui rend le récit (qui tend déjà vers la fin) plus vivant. Il y a ainsi une nette accélération du rythme ; l’effet dramatique est renforcé, le pot de terre clopinant vers son destin. Cette petite excursion est racontée en heptasyllabes. Ce vers impair se prête bien au récit de la progression sur trois pieds des pots :
Pot de fer son camarade
Se met droit à ses côtés.
Mes gens s'en vont à trois pieds,
Clopin-clopant comme ils peuvent,
L'un contre l'autre jetés
Au moindre hoquet qu'ils trouvent.
L’aspect comique de ce court voyage est renforcé par les nombreuses allitérations (répétitions de consonnes) peu harmonieuses qui évoquent les chocs des pots entre eux (les sons «tr» ou «k») ou encore les assonances (répétitions de sons vocaliques «an» ou «on») qui traduisent les efforts des pots.
En achevant ce récit et en passant à la moralité (c’est la quatrième partie), La Fontaine change de mètre et utilise l’alexandrin qui est un vers plus long, plus harmonieux, un vers pair (aisément découpable en deux parties égales qu’on appelle des hémistiches).
Ne nous associons qu'avec que nos égaux,
Ou bien il nous faudra craindre
Le destin d'un de ces Pots.
Cependant, la fable s’achève avec des heptasyllabes (sur deux vers uniquement), comme si la parole du poète diminuait de volume

en relation

  • Explication de vers de La Cigale et la Fourmi Jean de la Fontaine
    4838 mots | 20 pages
  • biographie zola
    2743 mots | 11 pages
  • 1973
    5760 mots | 24 pages
  • Le naturalisme dans l oeuvre d emile zola
    1761 mots | 8 pages
  • Glossaire patrimoine francais-anglais
    7650 mots | 31 pages
  • Fiche lecture bel ami
    5171 mots | 21 pages
  • Séquence 8
    24558 mots | 99 pages
  • descritif naturalisme2de
    10079 mots | 41 pages
  • E.E Maupassant
    5551 mots | 23 pages
  • Serres Michel Petite Poucette 2012
    13258 mots | 54 pages