Lecture analytique sur la mort de Manon Lescaut : Abbé Prevost

Pages: 7 (1618 mots) Publié le: 14 juin 2014
Abbé Prevost
La mort de Manon

Registre pathétique :
- Champ lexical de la mort
- Tendresse des gestes réciproques.
- L’acceptation de Manon.
- Hyperboles pour traduire l’excès de souffrance
- Allitérations en « s ».
- Adresses à Renoncourt (pris à témoin) : phrases injonctives = prières, excuses.
- Passage du « nous » au « je ».

Registre tragique :
Le poids du destin(vocabulaire : malheur, infortune, misérable).

Situation : Dénouement de l’histoire

Intro : En fuite dans le désert après le duel entre des Grieux et Synnelet laissé pour mort, les deux amants épuisés se couchent dans le désert cote à cote. Cette scène marque l’apogée de leur histoire d’amour. C’est à ce moment, d’union parfaite, qu’intervient la mort de Manon. Evènement qui marque la fin decette histoire. Nous assistons alors à une scène durant laquelle, Des Grieux, nous raconte le dénouement de cette tragique histoire.

Visée de l’auteur : Une mort exemplaire par attitude pleine de dignité de la part de Manon (à l’opposé de la Manon libertine que nous avons connu dans le roman => Une autre Manon => Personnage mystérieux.

Sens de la mort : Souci de vraisemblance. Moralité del’histoire. Punition de Manon ? Rédemption du personnage par cette fin édifiante ? Malédiction des amants ? Plusieurs hypothèses…

I. La sobriété du récit :
A) Les caractéristiques de la narration :
Dans cette scène, nous pouvons voir que tout le long du récit, Des Grieux semble s’adresser directement à son interlocuteur (« Pardonnez » ; « Je vous raconte » ; « n’exigez »). Il exprime sessentiments, son immense chagrin. Il a du mal à s’exprimer, nous comprenons bien que le fait de raconter cette histoire fait resurgir en lui les sentiments qui sommeillent en lui. Il y a des hyperboles (« Un récit qui me tue » ; « Un malheur qui n’eut jamais d’exemple »). Pas de longue scène : manifestations de l’agonie. Seuls quelques signes corporels révèlent à des Grieux l’approche de la mort : mains «froides et tremblantes » ; « Voix faible » ; « Soupirs fréquents » ; « Serrement de ses mains » (avec une allitération en « s »). Une nouvelle image de Manon : elle accepte son destin. Les efforts de Manon pour s’exprimer se réduisent à une annonce à laquelle, tout d’abord, il n’accorde pas d’importance qui est rapportée au style indirect (« Elle me dit, d’une voix faible, qu’elle se croyait à sadernière heure »), puis à des « expressions » et « marques d’amour ». Nous voyons dans les derniers instants de la vie de Manon, un changement, elle est à l’opposé de la Manon libertine que nous avons connue dans le roman. Nous assistons alors à une mort pleine de dignité de la part de Manon, ce qui rend son personnage encore plus mystérieux.



B) Le récit impossible :
Des Grieux estincapable de raconter en détail : il s’en excuse auprès de ses auditeurs par deux fois à travers des impératifs de prière (« Pardonnez si j’achève en si peu de mots » ; « N’exigez point de moi »).
Cette difficulté à dire l’indicible de la séparation, est surtout perceptible dans la phrase la plus lapidaire, qui intervient au moment fatal : « Je la perdis ».
Des Grieux, pour qui la douleur est encoreomniprésente, nous raconte la mort de Manon de la manière la plus noble possible. Notamment par un style noble et soutenu avec les figures classiques de l’atténuation telles que l’euphémisme. La mort n’est pas décrite mais suggérée selon la règle de bienséance qui proscrit toute violence.
A aucun moment le mot « mort » n’est prononcé, seul apparait le verbe « expirer ». DG recourt à de nombreuxeuphémismes tels que « Un malheur » ; « A sa dernière heure » ; « La fin de ses malheurs approchait » ; « Je la perdis » ; « Fatal et déplorable évènement » ; « Mon âme ne suivit pas la sienne » pour faire comprendre à son interlocuteur, et donc aux lecteurs, que Manon l’a quitté.

II. Une mort pathétique :

A) Un couple uni :
Les gestes d’amour de Manon : nous avons vu la douceur et la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L abbé Prévost Manon Lescaut 1731 La mort de Manon
  • Abbé Prévost Manon Lescaut
  • Fiche de lecture
  • Fiche de lecture-Manon Lescaut, Abbé Prévost
  • Fiche de lecture de manon lescaut , abbé prevost
  • La abbé prévost manon lescaut
  • Abbé prevost
  • manon lescaut abbé prevost

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !