Lecture analytique

1294 mots 6 pages
Séquence 1 PremièreUbu roi, d'Alfred Jarry
Lecture analytique (type commentaire littéraire) n°2
Acte I, scènes 3 et 4
Introduction
– Amorce (date, contexte, oeuvre, auteur)
Ubu roi, pièce comique, parodique, satirique, d'Alfred Jarry parue à la toute fin du XIXe siècle, en 1896.
Pièce qui joue de l'exemple de modèles illustres, des pièces classiques du XVIIe siècle comme des drames romantiques du XIXe siècle.
– Présentation de l'extrait
L'acte I s'ouvre par une parodie d'une des scènes les plus célèbres de Macbeth (début XVIIe siècle) de
Shakespeare, puisqu'on voit, dès la scène d'exposition, Mère Ubu incitant Père Ubu à tuer le roi Venceslas pour prendre le trône, à la manière de Lady Macbeth poussant son époux au meurtre du roi d'Écosse,
Duncan. Le jeu parodique se poursuit dans les scènes 3 et 4 du premier acte ; en effet, à la scène 3, on y voit
Père Ubu organisant un « festin des conjurés » digne de l'intrigue politico-historique d'un drame romantique comme l'est par exemple Lorenzaccio (1834) de Musset. La conjuration1 se poursuit à la scène 4, puisqu'Ubu fait part de son intention meurtrière au capitaine Bordure dans un entretien particulier. La parodie, cependant, vient se greffer sur ce canevas, dont la pièce propose une réécriture. Les jeux de mots, la grossièreté, les personnages, sont toujours aussi caricaturaux, ce qui permet une mise à distance du schéma typique de l'intrigue politique présente dans le drame romantique.
– Problématique
Comment Alfred Jarry réécrit-il une scène typique de drame romantique, celle de la conjuration politique, grâce à la parodie ?
– Annonce des axes
I. QUOI ? La reprise du canevas de la scène de conjuration politique souvent présente dans le drame romantique à caractère historique (comme par exemple dans Lorenzaccio de Musset)
II. COMMENT ? « Les mots en bouche » : l'association du plaisir de la « grande bouffe » et du plaisir des mots
III. POURQUOI ? Le plaisir du palimpseste parodique : une

en relation

  • La lecture analytique
    835 mots | 4 pages
  • Lecture analytique
    910 mots | 4 pages
  • Lectures analytiques
    2133 mots | 9 pages
  • lecture analytique
    664 mots | 3 pages
  • Lecture analytique
    310 mots | 2 pages
  • Lecture analytique
    356 mots | 2 pages
  • Lectures analytiques
    2045 mots | 9 pages
  • lecture analytique
    429 mots | 2 pages
  • Lecture analytique
    536 mots | 3 pages
  • Lecture analytique
    524 mots | 3 pages