Lecture analytique

Pages: 6 (1416 mots) Publié le: 27 août 2013
Lecture analytique de la scène du meurtre dans L’Etranger d’Albert Camus (extrait n°2) Introduction - Camus est un philosophe et un écrivain né en Algérie en 1913 et mort en 1960. Dans son œuvre, aussi bien philosophique que littéraire, il a mis en valeur l’absurdité de la condition humaine, c’est à dire l’idée que la vie humaine n’a pas de sens a priori et que le monde nous est vraimentétranger. - L’Etranger est un roman publié en 1942. C’est un roman dont le sens est très ouvert mais qui incontestablement suggère une vision du monde marquée par la philosophie de l’absurde que Camus a développé par ailleurs dans un essai intitulé Le Mythe de Sisyphe. - Situation de l’extrait : L’extrait que nous allons étudier est tout à fait au centre du roman dont il est l’épisode charnière. C’est eneffet le récit du meurtre que commet Meursault. Rappelons que Meursault a récupéré le pistolet de son « ami » Raymond Sintès pour l’empêcher justement de commettre un meurtre puis est retourné marcher sur la plage. Une force semble le pousser à retourner au rocher et à la petite source près de laquelle l’altercation avec les deux hommes arabes a eu lieu quelques minutes auparavant. - Lecture dutexte - Problématique : Nous nous demanderons comment ce meurtre peut-être interprété. - Plan : Nous montrerons qu’il semble être le résultat d’une fatalité, d’une malédiction puis nous étudierons tout ce qui donne à cette scène une dimension symbolique et philosophique. Développement I) Une malédiction 1) le rôle du soleil et des éléments - Tout au long de notre extrait, le soleil semble être unepuissance agissante qui va conduire Meursault à commettre le meurtre : « toute une plage vibrante de soleil se pressait derrière moi. » (lignes 1 et 2). « A cause de cette brûlure que je ne pouvais plus supporter, j’ai fait un pas en avant » « La lumière a giclé sur l’acier et c’était comme une longue lame étincelante qui m’atteignait au front » - Les éléments sont assimilés par des métaphores à dessortes de monstres multiformes : « toute une plage vibrante se pressait » (ligne 2), « la mer a charrié un souffle épais et ardent » (ligne 18), « je ne sentais plus que les cymbales du soleil » (ligne 16) « cette épée brulante rongeait mes cils et fouillait mes yeux douloureux » (ligne 18) - Le soleil semble manipuler toute la scène et aussi bien l’arabe que Meursault : « à cause des ombres surson visage, il avait l’air de rire ». D’ailleurs l’arabe n’agresse pas Meursault : il ne fait que « présenter son couteau » (ligne 11). C’est le soleil ensuite qui« gicle sur l’acier » et atteint Meursault au front. 2) Meursault étranger à lui-même - Meursault semble donc agir contre sa volonté : au début nous avons vu qu’il ne faisait pas demi-tour « parce que » la plage se pressait contre lui. Ala ligne 9, il ajoute : « je savais que c’était stupide, que je ne me débarrasserais pas du soleil en me déplaçant d’un pas. Mais j’ai fait un pas ». - Par moment son corps ne semble pas lui appartenir : « le front me faisait mal et toutes ses veines battaient ensemble sous la peau » (ligne 7) : l’utilisation des articles définis et du possessifs « ses » donnent l’impression que son corps lui estétranger. - Le premier coup de feu semble être le résultat d’un acte qui a échappé à sa volonté : « j’ai crispé ma main sur le révolver. La gâchette a cédé, j’ai touché le ventre poli de la crosse et c’est là, dans le bruit à la fois sec et assourdissant que tout a commencé » (ligne 21-22). Les verbes « crisper » et « toucher » désignent des gestes sans finalité, des gestes reflexes. L’actevolontaire ne commence qu’après le meurtre : « j’ai tiré encore 4 fois sur un corps inerte », (nous y reviendrons) 3) Une cérémonie tragique - Un certain nombre d’indices donnent à cette scène la dimension d’une forme de cérémonie réglée à l’avance. Il faut d’abord rappeler que Meursault repart sur la plage mu par une force un petit peu mystérieuse. De la même manière l’arabe est manifestement resté...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lecture analytique
  • Lecture analytique
  • Lectures analytiques
  • lecture analytique
  • lecture analytique
  • lecture analytique
  • Lecture analytique
  • Lecture analytique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !