Lecture cursive - Huis Clos

Pages: 2 (277 mots) Publié le: 6 janvier 2014
Huis Clos, Sartre (1944)
Scene 5 --> ni la fin de la piece ni le dénouement de cette derniere, pas de durée. Il n'y a pas de denouement car il n'y pas de noeud del'action. La scene prend place en enfer. Les éléménts du decor sur scéne font penser a une chambre d'hotel ou l'endroit ou pourrait vivre les personnages (deux canapés, deuxtables --> la piece se deroule lors de la deuxieme guerre mondiale donc peu de moyens pour le décor). Les personnages viennent de se rendre compte qu'ils sont en enfer.Le bronze n'a aucun sens, aucune signification en enfer, c'est absurde, tout comme le coupe papier, ils sont inutiles.
Décor modeste --> inutile donc le sens n'est pasdans le décor. C'est la situation qui importe : elle est infernale. L'amour n'est pas possible en enfer. Surtout dans la situation dans laquelle ils se trouvent ils sonttrois, il ne peut donc pas y avoir de couple puisque il y a une troisieme personne qui les observe et qui les juges. C'est la pensée existensable de Sartre. Le regard del'autre remet en cause notre intégrité. On est l'objet du regard de l'autre. La solution du membre en trop est impossible comme ils sont déja morts aucunnes d'entre ellesne peut etre supprimées, et ils ne peuvent pas se suicider.
Le rire : -rire de folie "tu es folle" / -rire d'impuissance pour se donner une contenanceRire désesperé : "Que c'est drole" --> rire de souffrance il n'y a pas de sens a la piece, Sartre veut nous faire réflechir.C'est durant notre vie, quand on a la liberté d'agir, qu'il faut agir. Placer l'homme devant ses responsabilités.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • fiche de lecture
  • Fiche de lecture sur « Huis clos »
  • lecture analytique huis clos
  • Fiche de lecture de huis clos
  • Fiche lecture huis clos-sartre
  • Huis clos
  • LECTURE ANALYTIQUE Huis Clos scène 1 entière
  • Huis-Clos

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !