Lehman brothers

Pages: 10 (2484 mots) Publié le: 25 avril 2012
* Un an après la faillite de la banque d'investissement américaine, le G20 s'apprête à tirer les leçons de la catastrophe.

Lehman Brothers. La banque d'investissement américaine a été rayée de la carte le 15 septembre 2008, mais aujourd'hui, son nom doit atteindre un taux de notoriété proche de 100 %, et ce partout dans le monde. De fait, la faillite du numéro quatre de Wall Street marque unerupture historique dans la marche de l'économie mondiale. Elle a ouvert une période de crise inédite, la première de l'ère de la globalisation.
Le président américain Barack Obama, dont la campagne électorale à l'automne 2008 avait été placée sous le signe de Lehman Brothers, a le sens du symbole. Il vient donc d'annoncer qu'il prononcera lundi un « discours majeur sur la crise financière ». Lelieu compte autant que la date : Barack Obama a choisi le Federal Hall, un des hauts lieux de l'histoire de la démocratie américaine, tout près de la Bourse de New York. En pleine réflexion mondiale sur le capitalisme, le président américain devrait aussi saisir l'occasion pour défendre sa réforme de la régulation financière américaine, qui menace de s'enliser au Congrès.
L'ombre de LehmanBrothers planera aussi sur Pittsburgh, les 24 et 25 septembre prochain, lors de la réunion du G20. Les travaux du sommet sont des héritiers directs de Lehman : régulation financière, cadre réglementaire et prudentiel de l'activité bancaire, rémunération des opérateurs de marchés, gouvernance et moyens alloués aux institutions financières internationales, lutte contre les paradis fiscaux, stratégies desortie de crise…
L'appel au contribuable
Car la faillite de Lehman Brothers a été le détonateur d'une crise considérable. Elle a précipité les marchés financiers - fébriles depuis le début de la crise du subprime un an plus tôt - dans la panique. Elle a provoqué un gel complet des flux financiers qui a mis en danger le système bancaire, qui fut à deux doigts de s'écrouler dans un vaste mouvementde dominos. Cette phase paroxystique de la crise financière a mis doublement le contribuable à contribution. Via les banques centrales, qui ont déployé des moyens exorbitants pour assurer le financement de tout le système financier. Une subvention toujours en place aujourd'hui. Les États ont aussi dénoué les cordons de leurs bourses, pour garantir les dettes et reconstituer leurs capitaux propresdes banques et, le cas échéant, les nationaliser.
La globalisation de l'économie et de l'information a provoqué une formidable accélération des événements.
Les entreprises non financières et les ménages ont, partout, immédiatement anticipé la crise économique qui devait suivre la crise financière. La demande de crédit s'est tarie à peu près en même temps que les banques réduisaient leur offre.Les industriels ont été confrontés à un déstockage massif. Un mouvement qui a provoqué un coup d'arrêt de la production, avec des conséquences brutales et douloureuses sur l'emploi. Les gouvernements ont dû, là aussi, prendre le relais avec des politiques de relance massives, ciblant en priorité les secteurs les plus touchés, souvent l'automobile.
Pour faire le bilan de cette année noire, leschiffres ne manquent pas. En France, qui est loin d'être le pays le plus brutalement touché, les données sont spectaculaires. L'État a garanti près de 80 milliards d'euros de dettes bancaires et a injecté 25 milliards de capitaux propres dans le système. Les finances publiques viennent de passer le cap des 100 milliards d'euros de déficit budgétaire. La récession devrait atteindre 2,5 % à 3 % du PIBcette année, tandis que le taux de chômage (9,1 % aujourd'hui) risque de renouer avec le niveau de 10 % au tournant de l'année 2010.

* La faillite de cette banque, sacrifiée le 15 septembre 2008 par les autorités américaines, a marqué le début du séisme financier. Retour sur ce «lâchage».

«Pour moi, le choc a été comme un deuxième 11 Septembre, je n'arrive toujours pas à croire que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • lehmane brothers
  • Lehman brothers.doc
  • Blues brothers
  • Big brother
  • Big brother
  • Chute de lehman
  • Big brother
  • Lemhans brothers

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !