Leibniz

Pages: 16 (3780 mots) Publié le: 12 novembre 2012
Introduction
Leibniz est un philosophe né en 1646 et mort en 1716. Ses contemporains sont, Spinoza, Newton et Locke. Il considère que la raison n’est pas homogène. Il a été imprégné par une éducation philosophique ancienne. Platon pour la théorie des idées, Aristote et les stoïciens ont également marqué son système. Il reçut une éducation classique et moderne avec Descartes et Gassendi. Il a lesouci constant de la singularité, il veut donner une expression conceptuelle de l’individualité. Il cherche à réduire les raisonnements à un jeu de signes, la caractéristique universelle, en analogie avec les mathématiques universelles de Descartes, il pose une logique universelle, c’est l’art combinatoire. Nous allons étudier sa philosophie dans son ensemble d’un point de vue chronologique endégageant les grands points spécifiques de son système.
I-Biographie
- 1646 : naissance à Leipzig en Allemagne.
- 1661-1664 : à quinze ans, il connait les langues anciennes, les littératures grecque et latine et la scolastique et lit les auteurs modernes, notamment Descartes qui l’influencera beaucoup. Il poursuit ses études à Iéna (mathématiques), Altdorf (jurisprudence), Nuremberg (chimie), puisrentre à Leipzig étudier le droit.
- 1665 : la faculté de droit lui refuse le grade de docteur en raison de son jeune âge.
- 1667 : il rencontre le baron von Boyneburg qui le fait entrer dans la pratique politique.
- 1670 : il écrit un texte sur la sécurité de l’Allemagne et devient conseiller à la cour suprême de l’électorat de Mayence.
- 1672 : envoyé en mission diplomatique auprès de LouisXIV (il est chargé de le convaincre de conquérir l’Égypte), il séjournera quatre ans àParis. Il est au centre d’un réseau d’échanges et de correspondances entre les savants de toute l’Europe.
- 1673 : il effectue un voyage en Angleterre et rencontre Oldenburg, le secrétaire de la Royal Society, avec lequel il s’entretient de mathématiques. Il est élu à la Royal Society. Ses travaux sur le calculinfinitésimal l’amènent à élaborer une théorie analogue à celle de Newton.
- 1676 : privé de sa protection allemande par la mort de Boyneburg et ne pouvant se fixer à Paris où Colbert lui a refusé une pension d’ingénieur, il devient bibliothécaire du duc de Brunswick-Lünebourg, à Hanovre. Il écrit alors la plupart de ses ouvrages philosophiques tout en s’occupant de politique (il soutient lesdroits des princes allemands dans l’Empire, publie un recueil du Droit des gens). Il voyage à travers l’Europe, rencontre les plus grands savants.
- 1680 : il commence la généalogie de la maison de Brünswick.
- 1699 : il est admis à l’Académie des sciences de Paris.
- 1700 : il fonde une Société des sciences, future Académie de Berlin, et propose à Pierre le Grand une société semblable avec unplan d’organisation culturelle.
- 1712 : le tsar Pierre le Grand le nomme « conseiller intime de justice ».
- 1714 : l’Électeur de Hanovre monte sur le trône d’Angleterre devenant George Ier. Leibniz attendra vainement des princes qu’il servit naguère une nomination d’historien de la Cour ou un appui dans sa querelle avec Newton.
- 1716 : il meurt dans une totale solitude. Seule l’Académie deParis lui rend hommage (éloge de Fontenelle en 1717).
II-La Philosophie de leibniz
1-La théorie de la substance : les monades
Aux yeux de Leibniz, tout l'univers est constitué de monades. Les monades sont des substances simples, sans parties, des atomes de la nature qui ont chacune une unité. Elles sont toutes différentes. Deux choses individuelles ne sauraient êtreparfaitement semblables et leur différence ne peut être que qualitative, interne, absolue (et pas seulement quantitative). C'est le principe des indiscernables selon lequel deux êtres réels différent toujours par des caractères intrinsèques. Il n'existe ni n'existera jamais deux individus rigoureusement semblables. 
Pour Leibnitz, tout est force, tout est âme. Les formes substantielles sont des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz
  • Leibniz

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !