Les accords de bale iii

Pages: 5 (1130 mots) Publié le: 18 juin 2012
Les Accords de Bâle III publiés le 16 décembre 2010 sont des propositions de réglementation bancaire[1],[2]. La réforme Bâle III fait partie des initiatives prises pour renforcer le système financier à la suite de la crise financière de 2007 (crise « des subprimes »), sous l'impulsion du FSB (Financial Stability Board) et du G20.
Elle part du constat que la sévérité de la crise s'explique engrande partie par la croissance excessive des bilans et hors bilan bancaires (via, par exemple, les produits dérivés), tandis que dans le même temps le niveau et la qualité des fonds propres destinés à couvrir les risques se dégradaient. En outre, de nombreuses institutions ne disposaient pas non plus de réserves suffisantes pour faire face à une crise de liquidité. Dans ce contexte, le systèmebancaire s'est révélé incapable d'absorber les pertes intervenues d'abord sur les produits structurés de titrisation et d'assumer ensuite la ré-intermédiation d'une partie des expositions de hors-bilan. Au pire de la crise, les incertitudes pesant sur la qualité des bilans, la solvabilité des banques et les risques liés à leur interdépendance (le défaut d'une institution pouvant entraîner celui d'uneautre) ont provoqué une crise de défiance et de liquidité généralisée.
Compte tenu du rôle du système financier dans le financement de l'économie réelle, du caractère international des institutions financières et du coût final supporté par les États via notamment les plans de soutien public, une intervention coordonnée des régulateurs internationaux est alors apparue légitime.
Sommaire[masquer]* 1 Objectifs * 1.1 Liquidité * 2 Résultats * 3 Agenda * 4 Notes et références * 5 Articles connexes * 6 Voir aussi |
Objectifs[modifier]
Parmi les évolutions à venir (1er janvier 2013), on peut citer les points suivants[3],[4] (encore non finalisés) :
* mise en place d’un ratio de liquidité pour les banques internationales ;
* mise en place d’un ratio dit « d’effet delevier » ;
* redéfinition des fonds propres (Tier 1 notamment) ;
* une révision de la couverture de certains risques ;
* la mise en place de mesures contra-cycliques.
* l' Ajustement de valeur de crédit (CVA) fait maintenant partie intégrante des règles prudentielles.
-------------------------------------------------
Liquidité[modifier]
L'un des plans les plus importants de laréforme Bâle III est l'introduction de deux ratios de liquidité : le "LCR" (Liquidity Coverage Ratio) et le "NSFR" (Net Stable Funding Ratio).
* Le LCR (Liquidity Coverage Ratio) est un ratio à un mois qui vise à permettre aux banques de résister à des crises de liquidité aiguës (à la fois systémiques et spécifiques à la banque) sur une durée d'un mois. Son principe est le suivant : les réservesde liquidité (cash, titres d'État liquides sur le marché et éligibles au refinancement en Banque Centrale...) doivent être supérieures aux fuites de liquidité générées par la perte des possibilités de refinancement sur le marché, par la fuite des dépôts, et par une série d'autres facteurs qui peuvent advenir lors d'une telle crise de liquidité (tirages de lignes hors-bilan, fuite de liquiditéliée aux collatéraux...).
Selon le texte de Bâle du 16 décembre 2010, ses principaux paramètres sont les suivants :
* le cash et les titres d'État sont pondérés à 100% ;
* un certain nombre d'autres titres sont pondérés à 85% (15% de décote sur leur valeur de marché);
* les prêts aux clients sont supposés renouvelés à 50%, les prêts interbancaires ne sont pas renouvelés ;
* les dépôtsretail subissent des taux de fuite entre 5% et 10% selon la stabilité estimée du dépôt en question ;
* les dépôts des grandes entreprises subissent un taux de fuite entre 25% et 75% selon la stabilité estimée du dépôt en question (critères assez restrictifs) ;
* le refinancement de marché est renouvelé à 0%.
* Le NSFR (Net Stable Funding Ratio) est un ratio à un an qui vise à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • ACCORD BALE I & II & III
  • L’impact des accords de Bâle III sur les Banques Islamiques
  • Accords bale
  • Accord de bâle
  • Bâle iii
  • Bale iii
  • Bâle iii
  • Bale iii

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !