Les agendas 21 et la participation citoyenne

Pages: 83 (20525 mots) Publié le: 26 juin 2012
[pic]






Mémoire master 1
La participation citoyenne : une dimension clé dans la réussite des Agendas 21 locaux


Marie Bourgey
Etudiante en 4ème année « Affaires Publiques »
Parcours gestions publiques actions publiques




SOMMAIRE


INTRODUCTION…………………………………………………………p 6

1.  L’Agenda 21 : un enjeu essentiel pour lescollectivités..................p 16


1. La volonté d’une mobilisation forte pour une stratégie ancrée dans la réalité locale………………………………………….p.16


1. L’institutionnalisation de la participation citoyenne dans la législation ………………………………………………...p.16
2. Une dynamique mobilisatrice de la part des élus ……….. p.20
3. L’adhésion citoyenne, un enjeuessentiel au processus…..p.21

1.2. Feyzin et Rillieux-la-Pape : des laboratoires d’expériences en matière de participation citoyenne……………………………..p .24


1.2.1 Le choix des villes-test ………………………………… .p.24
1.2.2. Les outils novateurs en termes de participation citoyenne…………………………………………………………..p.28
3. Les différentes conceptions descollectivités et associations interrogées sur les stratégies et enjeux du développement durable et de l’Agenda 21……………………………… ..p.33


2. Les limites de la démarche…………………………………………p.41


2.1. L’Agenda 21 : une pratique encore expérimentale……….p.41
2.1.1. Une implication des élus encore trop hésitante…………….p.41
2.1.2. Un projet ne s’inscrivant pas toujoursdans une optique globale et transversale et des outils encore « expérimentaux »……………………. .p.42
2.1.3. Le renouveau du concept d’intérêt général………………...p.43


2.2. Une assimilation citoyenne en devenir……………………..p.45


• Regard des habitants de Feyzin sur le développement durable, l’Agenda 21, sa promotion et les possibilités d’implication


2.3.Etat des lieux, préconisations………………………………p.65

2.3.1. Un avenir radieux pour l’Agenda 21 ?..................................p.65
2.3.2. Des moyens de communication et de participation innovants pour une prise de conscience citoyenne renforcée…………………………….p.67

CONCLUSION…………………………………………………………….p.69

Bibliographie……………………………………………………………….p.70[pic]




« Pour que l’opinion publique soit attentive à un message, il faut que ce dernier lui parle, qu’il entre en résonance avec la vie des gens… »
Florence Rudolf










[pic]

Introduction :

« Penser globalement, agir localement », telle est l'idée capitale et désormais célèbre qui rappelle que toute ambition de développement durable au niveauinternational doit être suivie d'actions concrètes au niveau local. Il découle d'une telle formule que les collectivités territoriales sont devenues de véritables vecteurs du développement durable.
En ce sens elles sont, depuis leurs fondements, des terrains d'innovations et d'expérimentations adéquats pour la mise en œuvre du développement durable.

Pendant longtemps, seule l’approche environnementalea été considérée au travers des « Plans municipaux d’Environnement », ou des « chartes environnementales ». Les domaines économiques et sociaux étaient rarement pris en compte ou de manière très limitée.
C’est en 1972, à la Conférence de Stockholm, que sont abordés pour la première fois les interactions entre développement et environnement. Le concept d’éco-développement apparaît, reliantsocial, prudence écologique et efficacité économique.
Pour autant, c’est véritablement avec le rapport Brundtland (1987) commandé par les Nations-Unies suivi de la conférence de Rio sur l’Environnement et le Développement (1992), que l’on voit clairement apparaître le développement durable comme un objet de l’élaboration d’un référentiel à l’échelle mondiale.

Le rapport souligne les problèmes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Agenda 21
  • Agenda 21
  • Agenda 21
  • Agenda 21
  • agenda 21
  • Agenda 21
  • La participation du citoyen
  • Agenda 21 chambéry

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !