Les amish et les nuers

601 mots 3 pages
Comme nous le savons tous, une multitude de ressemblances et de différences entre les peuples fait de nous des êtres humains de cultures, de valeurs et de traditions distinctes. C’est ici l’un des principaux buts de l’Anthropologie, soit de comprendre ces faits. Je me suis particulièrement intéressé à la culture des Nuer et j’ai décidé de comparer cette dernière à un peuple tout aussi intéressant, quoi que très différent, les Amish.
Tout d’abord, nous retrouvons les Nuer au sud du Soudan et aussi dans l’ouest de l’Éthiopie alors que les Amish se trouvent plutôt en Amérique du nord, plus particulièrement en Pennsylvanie et en Ohio. Étant à peu près tout aussi nombreux, ils vivent si différemment, bien sûr le milieu dans lequel ils habitent en est une cause. Le mode de subsistance des Nuer se compose de lait, de viande, de poisson et de millet, ils ont donc recours à l’élevage, la chasse, la pêche, l’agriculture; tout dépendamment des saisons. Les Amish, quant à eux, sont de bons fermiers, ils priorisent la culture de la terre et le travail dans la ferme, voila ici leurs deux principaux moyens de ravitaillement. Ensuite, nos amis du Soudan et de l’Éthiopie sont exogames, afin d’avoir un lignage, en ce qui attrait à la religion les Nuer ne semblaient pas trop vouloir étaler le sujet, cependant, suite à des recherches, j’ai été en mesure de constater qu’un peu plus de 70% du peuple soudanais sont Sunnite, 17% sont animistes et 10% chrétiens. L’islam soudanais vénère un grand nombre de « saints » locaux. L’association à l’un ou à l’autre des croyances est en lien direct avec la culture et à la communauté sociale de ses gens. Les Amish, sont patriarcales, issus d’une communauté Catholique-Chrétienne, ont les compare beaucoup à une secte. Tous les dimanches, chaque maison doit recevoir ses confrères pour la messe. Les fermes sont de formes rondes afin d’éviter que les esprits malveillants puissent se cacher dans les coins et faire du mal aux animaux. En ce qui attrait

en relation

  • Les nuer
    1725 mots | 7 pages