Les amours jaunes (1873), tristan corbière

Pages: 7 (1583 mots) Publié le: 22 mai 2011
Chaque être humain, à un quelconque moment de sa vie, se trouve attiré par la mort, dont le caractère inconnu a un charme mystérieux. Et les poètes, ces hommes particuliers, souvent extrêmement sensibles et passionnés, ont laissé beaucoup d'écrits à propos de cette redoutable séductrice. Dans Les Amours jaunes, recueil de poèmes parus en 1873, Tristan Corbière fit paraître la "Petite mort pourrire", inspiré comme le reste du recueil par un amour malheureux. La "Petite mort pour rire" rondeau irrégulier au contenu tout en contrastes, exprime en premier lieu une grande volonté de mourir, et reflète en second lieu, à travers l'évocation de cette mort, la pensée de Corbière: la mort -en tout cas celle du poète- n'en est pas une, et est encore la vie.

Ce poème consiste d'abord en un appelà la mort; le poète s'encourage lui-même à mourir.
Cette volonté de mort, pleine de lucidité, découle d'une déception -ou plutôt d'un désespoir- amoureuse. On remarque l'amertume du poète qui se parle à lui-même, et son malheur apparaît -transparaît- plus particulièrement dans la seconde strophe, lorsqu'il imagine autour de son cadavre "[L]es fleurs de tombeau qu'on nomme Amourettes"; l'auteurjoue ici sur le double sens du mot "amourette", représentant à la fois les fleurs des champs et à al fois ces petites amours, pas nécessairement très sérieuses, qui passent, c'est-à-dire se terminent mal et trop rapidement. Des "amourettes" dites "fleurs de tombeau", ce qui insiste sur leur caractère éphémère, voué à la mort. Il parle également des "myosotis, ces fleurs d'oubliette"; or les myosotis,fleurs de l'amour, sont aussi appelées "ne m'oubliez pas", alors que les fleurs d'oubliette" sont des fleurs vouées à l'oubli, destinées à être jetées, à disparaître. Cette double négation d'un amour durable reflète la déception du poète, son amertume désespérée.

A travers ce rondeau, Corbière se tourne lui-même en dérision, signe qu'il ne s'estime pas, ou plus, qu'il désire donc mourir. Ilest à noter d'abord l'emploi de la seconde personne du singulier qu'utilise l'auteur pour se parler à lui-même, et qui provoque une distanciation entre les deux parties de son être: celle qui souffre, encore très humaine, et l'autre, plus forte, lucide, puissante, qui voudrait l'inciter à mourir, en lui montrant son ridicule. Il se nomme dès le début "léger peigneur de comètes", une métaphorereprésentant un grand rêveur, un idéaliste prêt à s'envoler. En effet le "peigneur de comètes" serait une personne qui peignerait, coifferait la chevelure des étoiles, sens proche de l'expression "tirer des plans sur la comète", qui signifie "faire des projets chimériques". Le terme "léger peigneur de comètes", qui pourrait être simplement affectueux, prend dans le contexte un sens plus péjoratif, et lepoint d'exclamation qui le suit semble indiquer une petite exaspération, une certaine commisération à l'égard de cet homme qui ne sait que rêver. Plus tard il s'enjoint de ne pas "fai[re] le lourd", de la même façon qu'il parlerait à un enfant voulant commettre une bêtise. La partie forte du poète révèle à l'autre ses faiblesses, cherche à l'en préserver. Faire le lourd, ce serait prendre del'importance, renoncer à cette légèreté essentielle chez le poète, rentrer dans le monde des autres, des "bourgeois", des "croque-morts"… Corbière est encore amer lorsqu'il évoque "les boîtes à violon qui sonnent le creux", représentant les cercueils des poètes. Le violon, dans cette métaphore, serait alors le poète, avec l'image de la mélancolie associée à cet instrument; et, le plus grave, cetteboîte à violon "sonne le creux", n'est donc finalement que vide, inutilisée. Corbière semble ainsi prendre plaisir à se moquer de lui-même, plein d'amertume.

Enfin cette mort est envisagée avec calme, dans un futur certain et qu'il ne craint pas; envisagées aussi les regards d'autrui sur cette mort, tranquillement et lucidement. Dès les premiers mots, "Va vite", on ressent l'énergique volonté...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tristan corbiere les amours jaunes
  • Préface des Amours Jaunes de Tristan Corbière
  • Les Amours Jaunes
  • Tristan corbiere
  • Tristan corbiere- le crapaud
  • Le crapaud, tristan corbière
  • Résumé le crapaud de tristan corbière
  • Le crapaud de tristan corbière

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !